Algérie

Le FFS craint la fraude


Le premier secrétaire national du FFS est venu, avant-hier, à Béjaïa, via un passage dans les localités de Sidi Aïch et Amizour, tenter de booster l?acte de vote en situant encore une fois l?enjeu des partielles sur un terrain politique. L?option, selon M. Laskri, n?est pas du goût du pouvoir, comme le démontre « le nombre élevé » des listes de candidature, qui viserait selon lui, un éparpillement des voix et présagerait une « autre fraude pour revenir à la pensée unique ». Dans cette stratégie, il décèlera la mise en branle de la « recomposition de la carte politique » dont « la cooptation » en serait le mode de recrutement. Mais c?est sans compter, fera remarquer l?orateur -devant une salle relativement moins pleine que lors de son précédent passage à Béjaïa- sur des citoyens dont la première expression du « devoir de réhabiliter le politique » est leur engagement contre le « détournement de leur voix ». Le schéma attribué à la stratégie du pouvoir est la mise en place d?un « pluralisme de façade » qui achèverait une souveraineté nationale déjà bradée, soutient-on encore. Etayant ses assertions, Ali Laskri citera le cas de la loi sur les hydrocarbures et les préjudices qu?elle ne manquera pas de générer sur l?exploitation des richesses nationales. L?orateur plaidera pour une ouverture du FFS sur les énergies « autonomes » excluant celles « prêtant allégeance » au pouvoir, dont les partis de l?Alliance présidentielle à qui il dénie tout effort de développement, lui collant celui de « non-gouvernance ». Sur le plan local, le premier secrétaire du FFS revendique un bilan positif des élus du parti, dont beaucoup sont reconduits comme candidats pour contrer « les prédateurs ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)