Algérie - Autres événements culturels

Le Festival international "L'été en musique" s'ouvre à Alger



Le Festival international
Devant un public relativement nombreux, la scène du Casif a accueilli pour cette première soirée le célèbre groupe l'Orchestre national de Barbes (ONB), qui verse depuis sa création dans une fusion musicale entre le raï, le alaoui, le diwan et quelques styles occidentaux comme la rock et le jazz, et le duo ITA et Mehdy, qui explore des pistes électroniques pour promouvoir également le raï et le diwan.

Envie d'évasion? Réservez votre prochain week-end sur Booking.com!
Envie d'évasion? Réservez votre prochain week-end sur Booking.com!
Sponsorisé
Microsoft
Le duo composé du chanteur et percussionniste Mehdi Laifaoui, au chant et à la derbouka, et de Abdelaati Ben medjbari, musicien et ingénieur du son, au set éléctro, propose une vision des plus contemporaines de quelques morceaux du diwan et du raï, habillés d'une maîtrise technique et technologique qui chamboule le groupe de musqiue traditionnel.

Mehdi Laifaoui est accompagné dans chacun des morceaux choisis par une orchestration des plus riches et des plus fidèles, fournie par le set de ITA qui assure des arrangements en live de séquences instrumentales préenregistrées ou de créations électroniques de mélodies.

Avec un habillage lumière adéquat et une recherche musicale très contemporaine, le duo propose une nouvelle manière de jouer du raï et du diwan sur scène, proposant même une offre clubbing à ces styles qui peuvent explorer de nouvelles possibilités.

Mené par le célèbre bassiste Youcef Boukella, l'ONB a fait lui aussi une entrée fracassante sur scène avec une belle énergie et des morceaux déjà très connu par un public connaisseur, ou familier à ceux qui découvrent le groupe.

Dans sa conception, ce groupe reprend des morceaux du raï, du alaoui, ou du diwan algérien en plus de compositions propres, avec une harmonie de rock ou de jazz et un esprit traditionnel servi par le goumbri, les karkabous, et les percussions.

Présente lors de cette soirée, la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, a exprimé sa "satisfaction" après le retour de ce festival après quelques années d'absence, soulignant que la programmation dédie une grande partie à la musique raï, classée en décembre 2022 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'Unesco.

Elle a également indiqué que ce festival, dans sa conception, et comme d'autres événements à venir, a fait le choix de "l'ouverture sur les musiques du monde, et sur les nouvelles expérimentations musicales des jeunes talents algériens, pour satisfaire les goûts des mélomanes algériens".

Le Festival international "L'été en musique" se poursuit jusqu'au 30 août au théâtre de verdure du Casif, avec encore au programme Samira Brahmia, le rappeur Flenn, le groupe raï El Besta, Takfarinas, ou encore des hommages à des figures du raï comme les frères Zergui et Cheikha Rimiti, rendus par le chanteur Djamel Reffas et le collectif "Les héritières".

Des troupes comme "The Roomors" d'Italie, le guitariste sénégalais Magou Samb, la brésilienne Simone Moreno ou encore le tunisien Farid Extranjero, sont aussi au programme de cette manifestation organisée par l'Office national de la culture et de l'information (Onci).
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)