Algérie - A la une

Le Droit international à géométrie variable

En chaque fin d'année, les Nations unies, c'est-à-dire tous les Etats, grands et petits, devraient se mettre d'accord pour évaluer sans complaisance l'ensemble des atteintes au droit international, y compris celles qui sont dues à l'usage discriminatoire du droit de veto qui met hors de sanction les Etats dit protégés.Au-dessus de toutes les institutions internationales, il y a bien sûr le Conseil de sécurité, celui qui décide des sanctions, qui dit le droit international (la perception de chacun de ses membres), qui fait tomber le déluge sur certains Etats et pas sur d'autres pour les mêmes griefs pourtant, mais pas pour les mêmes raisons. Celui-ci se considère comme le bras sécuritaire des Nations unies, (dont trois membres sur cinq, toujours les mêmes, montent des coalitions discriminatoires), et dont on sait quelle sanction il va prononcer quand on sait quel Etat va en être concerné . Un hasard que la Chine, l'Afrique, les pays musulmans soient les plus affectionnés par les radars occidentaux ' Avec les exemples de l'Irak, de l'Afghanistan, de la Libye, de la Syrie, du Pakistan, de l'Iran et d'autres à venir, (soit des Etats non soumis) , l'espace civilisationnel ciblé n'a pas besoin d'être nommé. Tous, membres du GMO. De quel espace viennent les ingérences et sur quel espace s'exercent-elles ' Même observation pour ce qui concerne l'Afrique. Et encore, même dans ces espaces, il y a des Etats protégés, ceux qui sont alignés sur les intérêts occidentaux. Pour ce qui concerne par exemple la région du Proche-Orient, tous les pays (pas les alliés) peuvent se voir " condamnés " pour des atteintes aux droits de l'Homme, et même faire l'objet d'acharnement, mais, il sera vite oublié, comme à l'accoutumé, qu'Israël ne doit pas en être exempté. Non pas qu'il ne faudrait pas dénoncer et même sanctionner les Etats arabes, musulmans, africains, asiatiques coupables d'atteintes aux droits de l'Homme, mais c'est la discrimination qui est insupportable." Droits de l'homme " universels' Les pays membres de l'alliance ne se sont intéressés qu'à la dimension des droits de l'Homme qui ont une implication sur leurs intérêts. Idem pour le terrorisme, ces pays ne s'y sont intéressés qu'après le 11 septembre.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)