Algérie

Le cri de détresse d'une enseignante à la retraite Elle sera expulsée de son logement à la veille du Ramadhan

Dans une missive adressée à la présidence de la République, Mme Mebrek, née Sadouki, interpelle le premier magistrat du pays sur la décision prise par de la Direction de l'éducation de Tizi Ouzou qui vient de lui adresser un avis d'expulsion pour aujourd'hui 16 juillet.
'Je me permets, Monsieur le Président, de vous demander de bien vouloir m'aider à surseoir à l'exécution de mon expulsion auprès de M. Khaldi, directeur de l'éducation de Tizi Ouzou, en attendant qu'on me rende justice, d'autant plus que je n'ai pas où aller, avec mes enfants et ma belle-fille enceinte de 6 mois, et c'est le Ramadhan", lit-on dans cette lettre, où elle précise que 'son recours à la Cour d'Etat de Ben Aknoun est en suspens depuis 2010". 'C'est une affaire de jurisprudence, malgré cela, je reçois un 2e avis d'expulsion pour le 16 juillet", précise la désespérée. Il est à noter que la Direction de l'éducation de Tizi Ouzou n'est pas à sa première décision d'expulsion à l'encontre des enseignants retraités.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)