Algérie

Le correspondant de RFI est sorti de prison


Le correspondant de Radio France internationale (RFI) au Niger, Moussa Kaka, est sorti hier de la prison de Niamey après plus d'un an de détention, a constaté un journaliste de l'AFP. La cour d'appel de Niamey avait ordonné un peu plus tôt sa mise en liberté provisoire “d'office”, selon son avocat Me Fodi Boureima Mamadou. Les faits reprochés au correspondant de RFI ont été requalifiés mardi en “atteinte à l'intégrité du territoire national par entente avec les éléments du MNJ”, le Mouvement des Nigériens pour la Justice, une rébellion touareg. La cour d'appel a également ordonné le renvoi du journaliste devant un tribunal correctionnel, a précisé l'avocat à la presse. Moussa Kaka avait été arrêté le 20 septembre 2007, puis inculpé de “complicité d'atteinte à l'autorité de l'État” pour des liens présumés avec les rebelles touareg. Il est poursuivi sur la base d'enregistrements d'écoutes téléphoniques, les seules preuves à charge qui contenaient des conversations avec notamment Agaly Alambo, chef du MNJ. Niamey a toujours affirmé que Moussa Kaka, également correspondant de Reporters sans frontières (RSF) et directeur de la radio privée Saraounya, n'avait pas été arrêté en raison de ses activités journalistiques. Le président Mamadou Tandja a toujours nié l'existence d'une rébellion touareg, refusant de dialoguer avec le MNJ dont il qualifie les chefs de “bandits armés et de trafiquants de drogue”.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)