Algérie - Revue de Presse

Laxisme et coups fumeux


Le respect des lois, de la clientèle, trouvera toujours de fougueux commerçants pour le bafouer avec une jouissive obstination. Les mauvais plis ont la peau dure et le souffle inaltérable. Chassez le naturel, il revient au galop. Le mépris et le dédain se déclinent ostensiblement. Les exemples ne manquent pas. Les infractions sont relevées sans cesse. Un magasin de téléphonie mobile, situé à l?entrée de la rue Hassiba Ben Bouali, cède à 600 DA des cartes prépayées, s?adjugeant une ristourne au passage. Un boucher de la rue Ferhat Boussaâd vend à 620 DA le kilo de viande fraîche importée. Sitôt que cette denrée fait surface, on se fait fort de la noyer dans le flux de la spéculation, la rendant inaccessible aux bourses modestes. Le citoyen aura, à la limite, vécu à son corps défendant un épisode de la fameuse Arlésienne ou le remake d?une pièce de ce théâtre de l?absurde. Il attend patiemment Godot qui ne vient jamais. Cela va sans dire. Le quidam surnage dans ce marigot, où tout le monde s?ingénie à lui faire porter le chapeau. C?est le dindon d?une farce au goût plus qu?amer. Le laxisme, une vigilance constamment prise en défaut, une hardiesse qui ne trouve pas encore la fermeté nécessaire et suffisante pour la juguler et la punir persistent à mener la vie dure aux consommateurs. Cette hostilité que l?on affiche à leur égard, ce désir malsain à vouloir les brocarder, les gruger et tromper irritent et exaspèrent. Le client, soumis presque au déplaisant régime de l?arnaque tous azimuts, est en droit de réclamer une meilleure protection. S?impose alors, pour ne plus baisser les bras, un besoin de réclamer à la force publique un maximum d?efficacité, aux associations, une meilleure implication sur le terrain et aux consommateurs de réagir face aux dérives et aux dérapages d?un négoce qui n?a jamais été au-dessus de tout soupçon.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)