Algérie - Revue de Presse

LATRACO casse les prix



Les prix proposés pour ces animaux d?élevage local se situent entre 17 800 et 27 000 DA l?unité l Les clients de cette société peuvent être des particuliers ou des entreprises. Les pouvoirs publics semblent avoir pris leurs devants pour mettre fin à la loi des maquignons et éviter une flambée des prix de la viande durant les fêtes de l?Aïd El Adha. La société de commercialisation des viandes LATRACO vient de mettre en vente un peu plus de 12 000 têtes de mouton à des prix étudiés, contrairement aux tarifs façonnés par la spéculation qui sévit habituellement durant la période précédant les fêtes de l?Aïd El Adha. Le directeur général de cette filiale du groupe public SOTRACOV, Abdelhamid Mihoub, a expliqué, dans une déclaration faite hier à l?APS, que les prix proposés pour ces animaux d?élevage local se situent entre 17 800 et 27 000 DA l?unité. « Nos prix sont abordables et la qualité supérieure de notre produit est garantie par les services vétérinaires qui sont mobilisés par nos soins et en permanence », a-t-il précisé. Latraco, qui préparait cette vente spéciale Aïd El Adha depuis près de quatre mois, est prête, a ajouté ce responsable, à s?adapter à la demande et à doubler cette quantité en augmentant la collecte auprès d?éleveurs algériens. Elle offre aussi plusieurs options d?achat, y compris des facilités de paiement ou encore une réduction de 3 à 10 % pour les achats groupés avec la garantie du transport. Les clients de cette société peuvent être des particuliers ou des entreprises désireuses d?offrir à leurs travailleurs le sacrifice de l?Aïd à des prix étudiés et une qualité contrôlée. Une vingtaine d?accords ont déjà été conclus avec des entreprises, a indiqué M. Mihoub, en signalant que cinq points de vente ont déjà été ouverts à Gué de Constantine et à Birtouta (Alger), à Médéa, à Laghouat et à Djelfa. LATRACO compte, par ailleurs, se manifester en force le jour même de l?Aïd pour proposer viande et abats, à travers des points de vente à Alger (Ruisseau, Bir Mourad Raïs, Les Sources et Saïd Hamdine), à Blida, à Constantine et à Oran.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)