Algérie

Larbaâ


Fermeture de l?axe menant à Alger Il a fallu l?intervention des services de sécurité pour dégager une route bloquée durant plus de deux heures samedi et dimanche au niveau de la cité Belaouadi, à 6 km de Larbaâ. La population locale avait reçu des promesses de résolution de problèmes. Assainissement, eau potable, bitumage des routes, transport scolaire, chômage de plus de 30% de la population : le constat est clair et les autorités semblent désemparées. Les revendications présentées déjà l?année dernière sont revenues à l?occasion des premières vagues de froid. Les citoyens ont fermé la route avec des troncs d?arbres. Le président de l?APC de Larbaâ fut accueilli avec des pierres. Des citoyens affirment qu?il n?y a jamais eu de présence des membres de l?APC et qu?ils sont abandonnés à leur sort. « Nous refusons d?être passifs et exigeons notre part de la rente », dira un jeune exclu du lycée, mais qui jure avoir un projet et qu?il ne lui manque qu?un coup de pouce de « représentants du peuple » pour entamer une activité qui pourrait même assurer de l?emploi à plusieurs autres personnes. Quelques parents ont énuméré les frais occasionnés par le transport de leurs enfants aux collège et lycée du chef-lieu de la commune, sis à 7 km. « Nous voyons à la télévision les dons et les promesses de dons en guise de soutien de l?Etat aux familles ayant des enfants scolarisés. Qu?on vienne nous voir ! Qu?on vienne passer une journée seulement avec nous ! » criait un quinquagénaire qui n?arrêtait pas de gesticuler, au bord de la crise de nerfs.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)