Algérie

La vraie croyance

La vraie croyance Parmi les principes auxquels le Coran a appelé et sans lesquels l’humanité ne peut être à la hauteur de son message ni capable d’assumer sa responsabilité et d’accomplir sa mission, l’on trouve la croyance saine et ses dérivés qui se résument dans l’enseignement de l’unicité de Dieu, la foi dans les messages prophétiques, l’enseignement de la foi en l’existence de l’au-delà et la rétribution.  Le Coran considère que la plus grande injustice et le plus grand crime que l’homme puisse commettre en ce bas-monde sera le polythéisme, à ce propos Dieu dit : «Certes Dieu ne pardonne pas qu’on Lui donne quelqu’associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Mais quiconque donne à Dieu quelqu’associé commet un énorme péché. « (Les Femmes 48). Le polythéisme est considéré comme le plus odieux crime du fait qu’il repousse l’homme de sa place initiale dans cet univers comme étant un vicaire de Dieu sur la terre à un niveau plus vil que celui de l’animal, puisqu’il s’asservie volontairement à des éléments de la nature sous prétexte de sa supériorité physique ou même symbolique. En effet, sculpter des idoles et les adorer ou se prosterner devant une vache ou un serpent ou s’immoler dans le feu ou se noyer dans la rivière pour satisfaire une divinité quelconque est une preuve de déficience intellectuelle évidente. C’est pourquoi Dieu dit : « Et lorsque Luqman dit à son fils tout en l’exhortant : «ô mon fils, ne donne pas d’associé à Dieu, car l’association à est vraiment une injustice énorme. « (Luqman 13) et « Voilà (ce qui doit être observé) et quiconque prend en haute considération les limites sacrées d’Allah cela lui sera meilleur auprès de son Seigneur. Le bétail, sauf ce qu’on vous a cité, vous a été rendu licite. Abstenez-vous de la souillure des idoles et abstenez-vous des paroles mensongères. (Soyez) exclusivement (acquis à la religion) de Dieu, ne Lui associez rien ; car quiconque associe à Dieu, c’est comme s’il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond» (Le pèlerinage 30-31). L’islam affirme que la religion ne peut être qu’unique, c’est pourquoi les messagers ont tous appelé à l’unicité de Dieu et son adoration. « Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé : «Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc. « (Les Prophètes 25). Le Coran écarte toute ingérence entre lui et ses créatures, rejette toute médiation et ouvre sa porte à tout ceux qui décident de venir vers lui dans le chemin du repentir ou sur l’échelle du rapprochement pieux, il dit : « Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi... Alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés» (El Baqarah 186). Puis Dieu adresse la parole directement à ses serviteurs pour les orienter vers la meilleure manière de se rapprocher de lui, il leur dit : «Et votre Seigneur dit : «Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M’adorer entreront bientôt dans l’Enfer, humiliés. « (L’Absoluteur 60). Rationnellement, la vraie liberté se concrétise dans la ratification de la paix divine proposée par le Créateur à sa créature lorsqu’elle entre dans l’unicité absolue de Dieu, car nulle liberté pour celui qui adore une pierre ou sanctifie un humain. Cette croyance fonde parmi ses disciples la fraternité, la solidarité et l’amour car elle s’étaye par la croyance en un Dieu unique et en une origine unique celle d’Adam et d’EveEt pour assurer la transcendance de Dieu et l’ascendance de l’homme, le Coran enseigne une distinction totale entre le Créateur et les créatures au niveau de l’essence, des noms et des qualités. Alors, Dieu dans le Coran ne peut être atteint par ce qui touche l’homme comme la fatigue, les remords, la peur, la jalousie, et il ne peut s’attribuer les qualificatifs des hommes ni leurs actes pour par exemple entrer dans une lutte avec un homme ou dans une course avec une personne. Le monothéisme ne fait jamais de compromis avec le polythéisme, aucun mal ne peut l’atteindre, il est tout simplement au dessus de tout, car c’est lui le créateur. La pureté de l’unicité divine a atteint un point avec lequel Dieu n’accepte aucune assimilation dans son être, ni dans ses actes ni dans ses attributs ni dans sa nature. La sourate la sincérité, la dévotion ou le monothéisme montre le vrai concept de la croyance en islam : «Dis : Dieu est l’Unique. Dieu est l’Absolu. Il n’a pas engendré et Il n’a pas été engendré. Et nul n’est égal à Lui». Dr Tahar Mehdi
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)