Algérie - Nememcha

La tribu des Nememcha

'Nememcha' est une grande tribu qui a pour capitale la ville de Tebessa.

Sa contribution pendant toutes les révolutions contre le colonialisme à débuté vers les années 1837 par la révolution de ouled khlifa (namemcha), comme l'écrit le lieutenant Pierre Castel dans son livre " Tebeessa histoire d'un territoire algerien.

Les Nememcha, fraction des Zenata mêlés d'Arabes, possèdent aujourd'hui tout le pays qui s'étend entre Tebessa, Negrin, Khenchela et Ciar. Ce n'est point là leur patrie. Ils racontent qu'ils sont originaires du Djebel Chechar et qu'ils en sont sortis au moyen-âge, à la suite de longues querelles avec les Beni Barbar.

Les Nememcha et leur souvenir des Hafsides:

Les Indigènes mentionnent après eux la domination des Hafsides de Tunis, où plutôt celle des Chabbia, tribu orientale dépendant des Hafsides (1) ; mais ils glissent rapidement sur, ce souvenir, et s’empressent de raconter comment les Nememcha, partis du Djebel Taghit (2) dans l'Ouàd Bedjer, à la suite d'une querelle avec les Beni-Barbar, se répandirent et se multiplièrent dans le Mehmel, la plaine de Guèrt, la plaine de Cheria, la plaine de Mdila et la vallée de l'Ouàd Helàl.

Notes

(1)Une chanson des Chaouïa de l'Aourâs commence ainsi: « Ah, si j'avais ma jument, j'aurais la fille du Hafside. » C'est le seul souvenir populaire qu'y ait laissé cette glorieuse dynastie berbère. Les Hafsides, qui n'étaient que gouverneurs de Tunis sous la domination des Almohades, s'étaient rendus indépendants en 1269. Leur pouvoir s'étendit dans le Maghreb jusqu'à Sétif ; mais leur autorité religieuse surtout était considérable.

C’est en faveur d'un émir Hafside que Charles-Quint intervint, quand il massacra soixante-dix mille personnes dans Tunis, en 1535. Tunis fut une seconde fois saccagée par Don-Juan d'Autriche (1572), sous le même prétexte. Elle tomba ensuite définitivement entre les mains des Turcs.

(2) Note ( Cf. le Djebel Chechar) :

Aussi loin que les souvenirs des Zenata du Chechar puissent remonter dans le moyen-âge, ils se présentent comme partagées en quatre groupes :

1) Les Beni Barbar, qui occupent encore l’oued Bedjer, de Zawia à Ciar.

2) Les Oulad Sultan, qui occupent la partie septentrionale du Chechar et se subdivisent en Mâafa, Acheche, Tifoura. Leur village principal est Taberdega, qui appartient surtout aux Mâafa.

3) Les Nememcha, complètement expulsés du Chechar, aujourd’hui, et devenu nomades, tribu redoutable qui comprend trois grandes fractions : les Oulad Rechèche, les Brarcha et les Alaouna.

4) Les Oulad Khiar, expulsés comme les Nememcha, et fixés actuellement dans le cercle de Souk-Ahras.


Le gros Village des Nememcha était, comme nous l’avons dit, sur la montagne de Taghit. Les Beni Barbar avaient pour centre Tizegrarine. Les Mâafa occupaient une guelâa dont on voit encore les restes près du village de Djellal; elle est bâtie sur un rocher dont trois faces sont abruptes ( Une photo des ruines de cette guelaa est reproduite dans le livre de Hilton-Simpson). Quant aux Oulad Khiar, nous avons vainement cherché leur centre primitif. Ces quatre groupes parlent encore le même dialecte. Remarques : 1) Cette NOTE est un extrait intitulé, par Masqueray, "NOTE concernant les Nememcha ". Elle se trouve à la fin de son article « Ruines anciennes de Khanchela ( MASCULA) À BESSERIANI (AD MAJORS) », 58 pages au total.


2) La NOTE est subdivisée en 3 parties : -Le plateau des Nememcha et les hilaliens au 11e siècle. -Les Nememcha et leur souvenir de la dynastie berbère des Hafsides au 13e siècle. -La composition des Nememcha : Les fractions dites Amazighes/chaouies & les fractions qui se disent d’origine arabe et hilalienne.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Les nememchas sont des chaouis pas árabes svp arretez de dire n'importe quoi
Dejla lemouchi - ing en G.C - khanchela, Algérie

12/11/2017 - 362313

Commentaires

La fierté c'est être algérien de tebessa et un des nemamcha
haouaouchi mohamed amine - employer - oran, Algérie

12/11/2015 - 285053

Commentaires

regarder la carte de Ernest CARETTE, et Auguste WARNIER , population et ethnologie 1846 (anthropologie sociale et ethnologie des société) .. lire charles FERAUD puis VERIFIER les archives ottomans si vous le pouvaient et lire le ROYAUME D'ALGER SOUS LE DERNIER DEY en PDF
BEN-MESSAI Rick - PARIS, France

23/02/2015 - 243304

Commentaires

SALAM LIRE TARIKH ALJAZAIR ALKADIM WA ALHADITH MBEREK MOHAMED ELMILI MOUBAREK RAMADEN WA AID MOUBAREK
FERHATI HOUCINE - CADRE TECHNIQUE - ZOUI- OULED-RECHACHE, Algérie

19/07/2014 - 206295

Commentaires

Les nemamcha ne sont pas des arabes.
tbessi - tebessa, Algérie

09/09/2013 - 118709

Commentaires

salamoilikoum ajoul mataélil pour monsieur tebessi chômeur morssot et une ville romaine qui s'appel vajempus tout comme gastel ou les peintures rupestres de l époque caspienne derrière le mont du dyr ou ain kissa MOVA la grande porte romaine de kissa prise en photo en 1910 et bien d autre encore alors que le kouif petit paris comme on l'appelé a l'époque et même sur les carte postales du kouif et si vous allé sur le net vous les trouverai tout comme claire fontaine construit par les français ( el aouinet ) le kouif et habitait aussi bien que par les berbères arabisé ouled si aissa mourabitine de la séguia Hamra almoravide et d'autres que kabyle arabisé que par les ouled si Yahia ben Taleb du meridj qui eux même viennent du Maroc berbère Zénètes qui eux mêmes sont installé chez les Harrar des hannencha pourquoi Harrar car ils sont les premier musulman installé a Tbessa et qui on donne le non de leur chef a tout les habitants de la contré de Tébessa via Souk-Arras jusqu' a la plaine de Annaba archive militaire Français et turc et tunisien qui les combattirent pour les frontières en 1500 tribu très redouté le dernier cheikh fut el hasnaoui qui combattu la France avant d être exilé d Algérie ils fut même installé caïd chez les nememcha après il fut exilé de l Algérie.... les nememcha,étaient nomade en hiver ils allaient dans le désert et en été s installé chez les hannencha sédentaires et s approvisionné chez eux tout comme chez les tebessi qui habitait la ville de Tébessa la plus part était tunisien ou coulouglis métis turc ils ne devienne sédentaires qu' après l'insurrection de 1872 de mokrani grande famine la France réussie a les sédentarisé d après les archives le nom nememcha vient du dérivé tlémouche car un des bey de Constantine et le bey de Tunis leur firent la guerre en 1700 et quel que chose a cause des caravanes qui revenaient de la Mecque furent attaqué par des tribu arabe béni soulaîme et haouara et pillèrent les pèlerins qui ramenaient une dote au bey de Constantine qui se mit en marche contre eux avec le bey de Tunis tout en rassemblant les harkata les hannencha et d'autre tribut Chaouia dans les Aurès Batna .et de khenchela se qui qui étaient leur allié..comme a leur habitude ils s'enfuirent dans le désert tout en rassemblant tout les tribu qui été les la grande tribu haouara berbères Lybien et certain béni Hilal et reviennent a la charge vient la confrontation qui fut un vrai carnage entre musulmans tout comme aujourdui dont sortit vainqueur le bey de Constantine et depuis chaque année le bey de Constantine demandé si les tribu du sud se rassemblé tlémou ou la ma tlémouche si tlemou je les redéferais depuis se jour se fut les lémouchi puis lémemcha et nemencha histoire véridique aussi raconté par les cadi et caïd des nememcha en 1880 pas d insulte moi même j ai du sang nememcha dans les veines je ne fais que réécrire les récits ancien que j ai eu l occasion de lire salamoilikoum et sans rancunes si j ai blessais quelqu'un veuillez m en excusez c est l histoire qui est ecrit
massinissa massyle - p hist - le louvre paris, France

05/09/2013 - 117937

Commentaires

salem alikoum a tousses telechargé revue africaine histoire des harar seigneur des hanencha de charles feraud ou masquarey ou algerie ancienne.com pour monsieur triki veuillé lire aussi ibn khaldoum les nememcha sont tout aussi arabe,et une grande partie de amazigh de libye haoura que beni souleim expulse du moyen orient en 1059 que beni hillal et aussi des element chaoui et noire il ni ya pas de honte a ça il faut savoir regarder plus loin que son bout du nez si on veut conprendre l histoire de notre pays les archives aussi existe que se soit turc,arabe,francaise les francais avez deja des comptoire a la calle en 1677 ecrit par charles feraud ou anglaise espagnole alors laissont au historien faire leur travail le racisme c est pas beaux il faut avoir l esprit large et non l inverse comment voulé vous avancé comme ça vous l etudiant en mécanique nous sommes tousses algerien et maghrebin nous avons tousses un lien il faut connaitre son histoire ou si vous voulez lire le dernier dey d'alger sa poura vous aider sur se monsieur bonne continuation pour vos etudes de mecanique ayait l'esprit large devisé c pas bien car on vous lit en dehors de l algerie salam moilikoum
ben-messai massinissa - c a - creteil, France

25/12/2012 - 53478

Commentaires

Les Nmemcha une tribu berbère arabisée. Ils ne sont pas des arabes. Nous n'avons pas une relation génétique avec les Hilaliens. Nos grandes mère dites qu'il y avait des petites familles isolées en vie nomade dites les Hilaliens, ces familles n'étaient jamais mêlés avec nos ancêtres. Aujourd'hui, les fils de Nemecha déclarent qu'ils sont des arabes car il n ont pas l'histoire complet de ce tribu. Les études historiques et généalogiques coïncident à présenter les Nmemcha comme étant une tribu arabisée comme toutes les tribus berbères sur le reste de notre pays.
Triki Ismail - étudiant Génie mécanique - Tébessa, Algérie

23/12/2012 - 52931

Commentaires

les nememcha ne sont pas arabes, arretez de raconter n importe quoi merci!
- no mans land, Canada

01/03/2011 - 11983

Commentaires

cet article parle de la ville de tebessa et pas la wilaya, Qui contient les turques, arabes et chawis. 2 Communes des arabes (Morsott et El-kouif) 1 Communes contient toutes les races de nord afrique (Ouenza) puisque ouenza est une ville miniere. 1 commune (Laouinete: Arabes et chawis) 1 commune (Bir-later: Arabes et chawis) plus de 15 Communes sont 100% des chawis
tbessi - Chomeur - tebessa, Algérie

10/11/2010 - 8204

Commentaires