Algérie

La RN14 est-elle maudite ?

Encore 51 blessés dans un accident près de Sig Décidément, pour les superstitieux, la malédiction colle aux trousses de cette maléfique RN04 qui fait toujours parler d’elle, vu le nombre croissant de dramatiques accidents de la circulation qui y surviennent de plus en plus. Ainsi, après la collision de jeudi dernier, qui a eu lieu près de la cimenterie Orascom, entre un car et un fourgon de voyageurs et qui a fait 23 morts, un autre s’est produit ce dimanche, non loin de là, au niveau du cimetière de Sidi Daoud. Un car de marque Sonacome immatriculé 31 et conduit par S.T., 66 ans, assurant la liaison Oran-Mascara, roulait en direction d’Oran quand, à 10h05, au moment où il commençait à doubler un engin de travaux publics, le chauffeur perdra le contrôle de son véhicule qui ira s’écraser contre un arbre. Les raisons de cet accident relèvent manifestement de l’excès de vitesse, le véhicule roulant effectivement, au moment du drame, à grande vitesse. Selon l’enquête de la gendarmerie nationale, le bilan est de 51 blessés (24 femmes, 16 hommes et 11 enfants) dont un grave. Les services de sécurité et la protection civile se sont rendus sur les lieux pour dégager les victimes et débloquer la circulation qui était très perturbée du fait qu’il a fallu employer un important matériel de désincarcération pour extraire le chauffeur qui est resté coincé à sa place… Aux environs de midi, 27 blessés légers ont quitté l’hôpital après avoir été soignés. A noter enfin que les accidents de la route ont causé durant la première moitié de l’année en cours 1.968 morts et 29.200 blessés sur l’ensemble du territoire national, selon le Centre national de prévention et sécurité routières (CNPSR). Ces chiffres marquent des hausses de 7,25% du nombre de morts et de 7,17 % de celui des blessés, par rapport à la même période de l’année précédente, d’après le CNPSR. Aïd K.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)