Algérie

La richesse des quintets

A l'initiative du CCF, Rockingchair se produit à Alger dans son répertoire qui prend source notamment dans les influences de Tom Waits, Radiohead et Jim Black. Un mix réussi entre la tradition du jazz contemporain américain et les élans de la pop dite indépendante. Après avoir travaillé ensemble dans plusieurs groupes, Arielle Besson et Silvain Rifflet ont décidé de créer leur propre formation, Rockingchair dont l'organisation s'inscrit dans la tradition des quintets qui permet une grande densité instrumentale alliée à la légèreté d'exécution. A plus forte raison quand le duo de base est polyvalent avec Arielle Besson (trompette, bugle et violon) donnant la réplique à Silvain Rifflet (saxophone, clarinette et flûte). Appuyées par la constante des trois autres musiciens, Julien Omé à la guitare, Guido Zom à la contrebasse et Nicolas Lamignat à la batterie, Rockingchair dégage un son et un rythme foisonnants qui respecte les canons du bon jazz d'antan. M. Z.Ce soir à 19 h à la Salle Ibn Zeydoun. Centre des Arts. Ryadh El Feth.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)