Algérie

La «pharmacie hospitalière», une nouvelle spécialité ?

Ajouter une nouvelle spécialité dédiée à la «pharmacie hospitalière» pour les étudiants de pharmacie est la proposition que devront soumettre les spécialistes du secteur à leur ministère de tutelle, à l'issue de quatrième rencontre scientifique qui devra s'ouvrir aujourd'hui à l'Etablissement Hospitalier Universitaire (EHU) «1er Novembre» de l'USTO. C'est ce qu'a indiqué, hier, le Professeur Toumi, chef du département de pharmacie et chef du service de pharmacologie clinique au niveau de l'EHU d'Oran, lors d'un point de presse animé à la veille de ces rencontres, au niveau du département de pharmacie à l'IGMO.

Près de 500 participants prendront part aujourd'hui à cette 4ème Rencontre scientifique dédiée, cette année, au thème de la «Pharmacie hospitalière».

Organisés par le département de pharmacie de la Faculté de médecine d' Oran, les travaux de cette rencontre seront articulés autour de deux axes principaux : la sécurité thérapeutique et l'apport de la formation du pharmacien hospitalier dans la gestion des produits de santé, a indiqué le Professeur Toumi. «On a invité tous les chefs de services des pharmacies centrales des hôpitaux pour aborder ensemble les problèmes inhérents principalement à la gestion et à l'approvisionnement. Le but étant d'en tirer le maximum d'enseignements à la lumière des différentes expériences qui seront présentées par les chefs de service des pharmacies centrales » a, par ailleurs, affirmé le professeur Toumi. Pour le chef du département de Pharmacie, le souci majeur à travers l'ouverture de ce débat est de « garantir une prise en charge convenable du malade tout en participant efficacement à l'économie de la santé ». En d'autres termes, a-t-il ajouté, il s'agira de garantir une meilleure rationalisation des produits de santé et assurer de bonnes pratiques de la pharmacie hospitalière.

Selon le professeur Toumi, une qualification plus prononcée s'impose aujour- d'hui pour les pharmaciens hospitaliers, notamment dans les domaines de la pharmaco-économie, la gestion des stocks, la stérilisation, la reconstitution centralisée et l'hygiène hospitalière, entre autres.

A noter enfin que cette quatrième rencontre scientifique sera organisée avec la participation du Laboratoire nationale de Contrôle des Produits pharmaceutiques (LNCPP), de l'Agence nationale du Sang (ANS), en présence d'experts de la prévention du ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)