Algérie

La mémoire dans la poubelle

Après la figure de proue du mouvement national, l'Emir Abdelkader, dont le nom, bien que propre, a été greffé à des produits pyrotechniques, il nous est donné, ces derniers temps, de constater une autre image non moins triste, celle des noms de chouhada que l'incivisme ambiant reporte honteusement sur les bacs à ordures qui « bornent » les trottoirs de la capitale. Réda Houhou, Bouguerra, Hassiba Ben Bouali, Asselah Hocine et autres noms de martyrs de la guerre de Libération nationale côtoient la « mezbala » sans que les autorités locales, encore moins les autres institutions de moudjahidine et chouhada, daignent réagir contre cet infâme geste. Une injure à la mémoire qui nous édifie sur l'inconscience, sinon l'ignorance des responsables, surtout qu'on vient de commémorer la Journée du chahid. 
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)