Algérie

La loi de finances 2008 adoptée par l'APN Le gasoil n'augmentera pas, les véhicules de moins de trois ans toujours interdits

Le projet de loi de finances et de budget 2008 a été adopté, hier, à une large majorité par l'Assemblée populaire nationale (APN). Parmi les dispositions les plus en vue, les députés ont rejeté celle prévoyant l'augmentation du prix du gasoil à la pompe et celle proposant le doublement du tarif de la vignette des véhicules de tourisme à carburant diesel. L'APN a également maintenu inchangée la mesure d'interdiction d'importation des voitures de moins de 3 ans d'âge. L'importation de ce genre de véhicules a été supprimée en 2005 pour éviter «à l'Algérie de devenir une poubelle pour les voitures d'occasion» et pour renouveler le parc automobile national. Il s'agissait aussi de réduire le nombre d'accidents, causés généralement par les véhicules usagés importés. Depuis, et à la veille de chaque loi de finances, des rumeurs circulent sur la levée de l'interdiction sur ces véhicules. Lors de l'étude des amendements de la loi de finances par la commission, des propositions avaient été faites par un député pour un retour à l'importation de certaines catégories de véhicules de moins de trois ans. Il faut souligner que l'annonce de l'interdiction de l'importation de ces véhicules a été applaudie par les concessionnaires. Toutefois, et se référant aux bilans chiffrés, l'interdiction qui a frappé l'importation de cette catégorie de véhicules, n'a toujours pas donné le résultat escompté, à savoir le renouvellement du parc automobile national. Pour nombre d'importateurs, il y a certes une relance du marché du neuf, mais au profit des marques asiatiques, bon marché. Les mêmes importateurs signalent le fait que ces véhicules à bas prix ne sont pas meilleurs du point de vue de la sécurité et du respect de l'environnement que les véhicules usagés. En parallèle à la décision d'interdire l'importation de ces véhicules, le gouvernement a pris des dispositions pour «mettre de l'ordre» dans l'activité de commercialisation des véhicules neufs. Les concessionnaires de véhicules sont, désormais, tenus de disposer d'un prototype de chaque modèle commercialisé en Algérie et ce conformément au nouveau décret exécutif fixant les conditions et modalités d'exercice de l'activité de commercialisation de véhicules neufs adopté, le 24 octobre dernier, par le Conseil de gouvernement. D'autre part, le projet de la loi de finances présenté en plénière à l'APN le 18 octobre dernier proposait de relever de 0,3 DA à 0,6 DA le litre, la taxe additionnelle sur le gasoil, tout comme les vignettes de véhicules de tourisme qui marchent au diesel. A défaut d'augmenter les prix du gasoil à la pompe, comme cela a été annoncé à maintes reprises pour inciter les automobilistes à abandonner ce carburant hautement polluant, le gouvernement avait décidé d'opter pour l'augmentation du prix de la vignette, qui devait être doublé. Cette solution «la moins populaire» a fini par être rejetée par les députés. Il faut souligner que le projet de loi de finances 2008 n'aura pas pris en considération l'envolée «spectaculaire» des prix du baril. Ce projet a été élaboré sur la base d'une croissance économique estimée à 5,8% et d'un taux de croissance de 6,8 hors hydrocarbures. Les indicateurs de régulation macro-économique se traduisent, entre autres, par un baril de pétrole à 19 dollars, un taux d'inflation ne dépassant pas 3% et un taux de change du dollar à 72 DA.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)