Algérie

La Kahena par Emile Tubiana

Aujourd'hui on parle de la Kahena comme d'une histoire, d'une légende ou d'un mythe. Personne n'avait gardé les vraies traces. On sait seulement qu'elle était la reine et l'héroïne de la tribu berbère aurasienne des Jarawas. Elle s'appelait Dahiya et son père Mathia. Il porte un nom hébreu disent les historiens. Cela ne veut rien dire car les Chrétiens aussi portent ce même nom. Son vrai nom en effet était plutôt Dahiba. Il était aussi bien sémite qu'arabe, juif ou berbère. Je ne suis nullement un chercheur mais d'après ma petite logique "Dah" veut bien dire le désert de Dah en Arabie et la terminaison "a" c'est bien pour désigner le féminin dans les langues sémites. Donc Dahiba était bien un nom arabe qui appartenait sans doute aux tribus venues d'Arabie bien avant la conquête arabe et qui veut dire la fille du désert, comme Ibn Dah, le fils du désert de Dah ou Dahren, la ville des deux déserts (comme Bahren veut dire la ville des deux mers). Les historiens disent qu'elle pouvait bien être d'origine juive. On sait que des Juifs vivaient en Arabie encore du temps de Moïse, puisque Moïse avait marié Zipora (Sephra), la fille du Cheik de Médian. Les quarante années dans le désert ont bien laissé certaines familles ou peut-être même une tribu juives, égarées dans le désert d'Arabie, car entre le Sinaï et le désert d'Arabie il n'y avait ni frontières ni barrières. Pendant quarante années les Juifs ont érré dans le désert, nous raconte la Sainte Bible. Le Sinaï est bien relié au nord à la péninsule d'Arabie puisqu'il la Jordanie d'aujourd'hui n'existait pas, ni ce qu'on appèle aujourd'hui l'Arabie Saoudite. On peut bien passer aujourd'hui d'Elat à Aqaba, donc on pouvait bien aussi passer à l'époque de Moïse du Sinaï en Arabie. Il est dit que Josué devait traverser la rivière du Jourdan. Donc il ne pouvait venir que de l'est et non pas du sud d'Israel. Nous savons aujourd'hui que: "quatre tribus hilaliennes étaient venues ensemble avec des tribus juives d'Arabie" (Lucienne Saada). Elles sont venues en Tunisie à travers l'Egypte et la Libye. En ce temps-là les croyances et le mode de vie juifs et arabes étaient très semblables. Puisque des tribus arabes et juives étaient venues d'Arabie bien avant la construction du premier temple, nous pourrions aussi admettre que la Kahina pouvait bien être juive, puisqu'elle vivait à l'époque où plusieures tribus juives vivaient dans les monts Atlas et avaient converti plusieurs tribus berbères au judaïsme. Les historiens arabes n'avaient pas intérêt à mentionner la Kahena, si elle n'avait pas existé, mais ils n'ont pas donné de précisions sur elle, soit par manque de preuves, du fait qu'ils n'avait eux- mêmes pas suffisament d'informations, soit qu'ils préféraient ignorer ses origines. Les historiens vont sans doute encore découvrir beaucoup de faits en ce qui concerne la Tunisie et la région avoisinante de l'Algérie. Il faut discerner les phrases écrites au sous-entendu dans les pages émouvantes des Psaumes du roi David au sujet de Tarchich. Le nom Tarchich existe en Espagne et dans les plaines du nord de la Tunisie ce qui est aujourd'hui les plaines de Beja. Le roi David envoyait ses bateaux pour chercher du blé à Tarchich. Comme du reste les Loubawitch d'aujourd'hui qui Importent leur blé pour les galettes de Pesah. Ceux qui sont dotés du don de voir clair trouveront dans ces phrases émouvantes beaucoup de descriptions sur les plaines du nord de la Tunisie. On ne sait jamais ce que le futur nous réserve, c'est pourquoi il serait sage de garder les traces pour les habitants de chaque ville et puis pour les historiens. On y trouve aujourd'hui dans plusieures villes du monde des musées, qui attirent les professionnels et les amateurs du monde entier. Ces musées promouvoient à travers le monde, le nom de la ville et de ses trésors. L'écomomie de la région entière en bénéficie. Les visiteurs apportent de la prospérité à ses habitants et aux pays. Ce texte a ete affiche pour la premiere fois en Juillet 2000 et la deuxieme fois le 24 fevrier 2002

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
les arabes ont toujours voulu écraser le passe lointain de l’Algérie
bargellah imad - enseignant - setif, Algérie

20/01/2013 - 65275

Commentaires

Bonjour, pourquoi dès lors ou il est question d'évoquer la Kahena, tout est pour ainsi dire flouté ? je pense que c'est du à la religion patriarcal musulmane qui a mythifié la reine, plutôt que d'exploiter ce trésor historique dont l’héroïne pouvait ouvrir les femmes sur une "égalité" des sexes ... On parle souvent de la réalité historique, mais beaucoup moins de la réalité moderne qui tente d'effacer toute identité des maghrébins...
Mylne - paris, France

17/12/2011 - 23825

Commentaires

sur ce sujet voir les articles contenus dans les différents sites Aurèsiens qui apportent des précisions sur les mythes et la réalité de notre reineémigrée
djoghlal djema - retraitée
08/10/2007 - 440

Commentaires

Arreter donc de répendre cette rumeur qui n'a rien de vrai .A l'époque de kahéna il n'y a aucune trace de la présence des juifs dans les Aurès et ses alentours . Dans les autres régions d'Afrique leurs présence ne fait aucun doute , puisqu'ils subsite encore des traces . Dans les Aurès sous prétexte qu'un grand personnage féminin y a symbolisé la résistance face à l'envahisseur on veut lui donner une origine autre que la sienne . C'est tous simplement lamentable .
auressi
08/04/2007 - 63

Commentaires