Algérie

La grève de l'Ugta ignorée par les communaux Tizi Ouzou

La grève de l'Ugta ignorée par les communaux Tizi Ouzou
De notre correspondant à Tizi Ouzou
Malik Boumati

La grève nationale à laquelle a appelé la section syndicale des travailleurs des communes, affiliée à l'Union générale des travailleurs algériens (Ugta) a été complètement ignorée dans la wilaya de Tizi Ouzou où les sièges des communes fonctionnent le plus normalement du monde. Un passage, hier, au siège de la mairie de la ville des genêts, montre des employés affairés à accueillir les citoyens pour leurs documents d'état-civil et autres papiers administratifs, alors que l'affluence citoyenne, si elle reste importante, est quelque peu tempérée par la réorganisation de la prise en charge, notamment grâce au système de numérotation. «Je ne suis pas au courant de cette grève, mais si vous dites que c'est l'Ugta qui l'a organisée, donc, ça ne m'étonne pas que l'action soit un échec puisque ce syndicat s'est discrédité depuis plusieurs années déjà» lance un employé interrogé sur place. Tous les services sont fonctionnels, a-t-il précisé, alors qu'une employée de la commune de Sidi Naâmane, qui se trouvait en mission à la mairie du chef-lieu, a affirmé la même chose à propos de sa commune et d'autres communes voisines comme Draâ Ben Khedda, Tirmitine et Tadmaït. Des citoyens d'Azazga ont eux aussi affirmé que les travailleurs de leur commune ont ignoré la grève nationale initiée par les syndicalistes Ugta, ainsi que ceux de la commune voisine de Yakouren. Une source au niveau du siège de la wilaya de Tizi Ouzou a confirmé le non-suivi réservé à ce débrayage par les communaux de la wilaya, avouant qu'il ne disposait pas d'informations sur le suivi dans deux ou trois communes au sud de la wilaya, citant Assi Youcef et Mechtras, dans la daïra de Boghni, et Aïn Zaouia, dans la daïra de Draâ El Mizan.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)