Algérie - Revue de Presse

La colère regagne les campus



La colère manifestée récemment par les universitaires de Bouzaréah commence à faire boule de neige. Et comme à chaque saison, les sempiternels problèmes de l?hébergement, de la restauration et du transport reviennent tels des refrains dans la bouche des universitaires. Le bureau exécutif national de l?Ugel fait, dans un communiqué signé par le chargé de communication Mohamed Malek, état de plusieurs manifestations de contestation organisées par l?Ugel dans plusieurs wilayas du pays. A M?sila, l?organisation estudiantine, proche du MSP, a organisé un grand rassemblement à l?intérieur du campus universitaire pour se diriger ensuite au centre-ville de la wilaya. Il a fallu, pour apaiser les esprits des étudiants surexités, l?intervention du wali qui a reçu une délégation des étudiants pour lui exposer ses doléances. A Adrar, le sit-in d?étudiants devant les portes de l?université est à son cinquième jour sans que le directeur ne daigne ouvrir la voie au dialogue. Quant aux résidentes de la cité de Ouled Fayet, à Alger, elles se sont rassemblées devant le siège de l?Office national des ?uvres universitaires (ONOU) pour interpeller les responsables sur « les conditions catastrophiques de leur hébergement ». Toujours dans la capitale, « plus de 1000 étudiants » ont participé à un rassemblement à l?intérieur de la cité Cube III de Bab Ezzouar. REVENDICATIONS Après avoir bloqué la route limitrophe à la cité, les forces de l?ordre sont intervenues pour calmer les contestataires. C?est vers 21h30 que le directeur a ouvert une réunion avec une délégation d?étudiants. Ces derniers réclament, en substance, l?entretien des chambres et la mise en place de l?éclairage dans la cour de la cité. Il est question également de renforcer la capacité d?accueil du resto et l?amélioration des repas. En outre, les étudiants de Cube III demandent l?enrichissement de la bibliothèque en ouvrages. Sur le volet du transport, ils exigent le changement des bus vétustes assurant les lignes Cube III-Tafourah-Caroubier. Concernant les prestations de santé, les universitaires réclament la mise à leur disposition d?une ambulance et l?approvisionnement du dispensaire en médicaments. Quelques kilomètres plus à l?est, les résidents de la cité Bouraoui d?El Harrach observent depuis maintenant trois jours un mouvement de contestation pour exiger des solutions à leurs problèmes, et qui ont trait à la sécurité au sein de la cité et au transport. Dans les Hauts-Plateaux, les étudiants ont organisé plusieurs assemblées générales pour débattre du problème d?hébergement dont souffrent 1400 universitaires et du manque flagrant dans le transport. Plus grave encore, ils déplorent le fait que plusieurs instituts à l?université de Sétif n?ont pas encore entamé les études. Le communiqué de l?Ugel ajoute que plusieurs wilayas comme Constantine, Skikda, Bordj Bou Arréridj et Boumerdès ont connu des mouvements de protestation pour revendiquer l?amélioration des conditions de vie dans les cités universitaires. Les doléances des étudiants portent notamment sur le transport, les services de santé, la sécurité à l?intérieur des cités, le grand manque en infrastructures pédagogiques, la médiocrité de l?encadrement et le retard dans les cours.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)