Algérie - A la une

La Cnas a déboursé 186 milliards de DA en 2011 REMBOURSEMENT DES MEDICAMENTS



La Cnas a déboursé 186 milliards de DA en 2011 REMBOURSEMENT DES MEDICAMENTS
Les dépenses de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (Cnas) dans le domaine de la santé ont atteint 186 milliards de DA en 2011, dont 110 milliards de DA pour le remboursement des médicaments, a indiqué hier, à Alger le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Tayeb Louh. «Le montant des dépenses de la sécurité sociale en 2011 était de 186 milliards de DA. Le remboursement des médicaments vient en tête de ces dépenses avec 110 milliards de DA soit une hausse de 16% par rapport à 2010», a déclaré M.Louh en marge d'une visite effectuée dans plusieurs structures relevant de son secteur dans la capitale. «Sur 110 milliards de DA, 97 milliards de DA ont été consacrés au remboursement des médicaments suivant le système du tiers payant ainsi qu'à la prise en charge des personnes atteintes de maladies chroniques», a-t-il ajouté. Ces données démontrent la «grande amélioration» enregistrée dans la qualité des prestations offertes par le système de la Sécurité sociale et les structures d'accueil qui en dépendent, a estimé M.Louh. Dans le cadre de ces mêmes prestations, le ministre du Travail a annoncé que des conventions avec les laboratoires d'analyses seront signées dans «les prochains mois». Les laboratoires conventionnés seront remboursés par la Cnas et le malade n'aura à débourser que 20% du montant de ses analyses, a-t-il expliqué. Dans le cadre de la réforme du système de la Sécurité sociale, M.Louh a rappelé, qu'outre les cotisations, de nouvelles sources de financement ont été intégrées, dont les taxes prélevées sur le tabac et les bénéfices réalisés sur les médicaments importés, pour financer, entre autres, l'opération consistant à doter les enfants d'assurés sociaux dont le salaire ne dépasse pas 20.000 DA de lunettes médicales.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)