Algérie

La clé de la satisfaction de Dieu: la conscience


La clé de la satisfaction de Dieu: la conscience Le Coran souligne que l’amour qui unit les croyants provient de Dieu: À ceux qui croient et font de bonnes œuvres, le Tout Miséricordieux accordera Son amour. (Sourate 19, Maryam: 96) Ô Yahyâ, tiens fermement au Livre!» Nous lui donnâmes la sagesse alors qu’il était enfant, ainsi que la tendresse de Notre part et la pureté. Il était pieux. (Sourate 19, Maryam: 12-13) Les croyants aiment Dieu seul et ceux qui ont foi en Lui, ce qui signifie qu’ils ne ressentent aucun amour pour celui qui se rebelle contre Dieu:Ô vous qui avez cru! Ne prenez pas pour allié Mon ennemi et le vôtre, leur offrant l’amitié, alors qu’ils ont nié ce qui vous est parvenu de la vérité. Ils expulsent le Messager et vous-mêmes parce que vous croyez en Allah, votre Seigneur. Si vous êtes sortis pour lutter dans Mon chemin et pour rechercher Mon agrément, leur témoignerez-vous secrètement de l’amitié, alors que Je connais parfaitement ce que vous cachez et ce que vous divulguez? Et quiconque d’entre vous le fait s’égare de la droiture du sentier. (Sourate 60, al-Mumtahana: 1) Certes, vous avez eu un bel exemple en Ibrahim et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple: «Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, seul» (Sourate 60, al-Mumtahana: 4) Ô vous qui croyez! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s’ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés... ceux-là sont les injustes. (Sourate 9, at-Tawba: 23) Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. (Sourate 58, al-Mujadala: 22) Comme nous l’indiquent ces versets, l’amour du croyant ne prend pour critère que «l’amour éprouvé pour Dieu». Ce sentiment, nullement influencé par la parenté ou la richesse matérielle, est profondément enraciné dans la foi et les valeurs nobles. Le croyant aime ceux dont la foi est assurée plutôt que ceux qui ont la renommée, la richesse ou un statut social élevé. Purifié de tout ce qui n’a pas trait à «l’amour pour Dieu», le croyant aime celui qui craint Dieu et qui cherche Sa satisfaction. Plus une personne possède d’attributs propres au croyant, plus elle est aimée des croyants. Dans le Coran, nous avons des exemples de croyants qui chérissent le Prophète (sur lui la grâce et la paix) le plus proche de Dieu et le plus craintif à l’égard de Dieu: Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu’ils n’en ont sur eux-mêmes… (Sourate 33, al-Ahzab: 6) L’amour du croyant repose sur la foi. Il en va de même pour le mariage. Les non-croyants établissent souvent leur mariage en raison de bénéfices matériels mutuels. C’est particulièrement vrai pour les femmes qui cherchent «un mari riche» pour répondre à leur exigence en terme de qualité de vie. À partir du moment où elles obtiennent ce qu’elles veulent, elles acceptent d’avoir pour mari quelqu’un qu’elles n’affectionnent pas. Cela ressemble à un accord commercial où les deux parties y trouvent leur compte mais sont liées à vie. Les exemples de ce type de mariages sont légion. Beaucoup de jeunes femmes épousent de vieux débauchés seulement pour leur argent ou leur renommée. Lorsque ce ne sont pas les profits matériels qui sont engagés, c’est l’aspect physique ou l’attirance qui entre en jeu. C’est pourquoi certaines femmes épousent des hommes uniquement pour leur charme et parce qu’ils répondent à l’image du «prince charmant sur son cheval blanc». Le problème est que les traits physiques, la beauté, sont amenés à disparaître. Tous les hommes vieillissent. Un jour ou l’autre, Dieu reprendra ce qu’Il a accordé de fortune, de beauté ou de santé à chacun. Ne suffit-il pas d’une seconde pour qu’un accident se produise, défigurant ou paralysant le plus beau des hommes ou la plus belle des femmes? Dans ces conditions, qu’adviendra-t-il d’un tel mariage? Que fera la femme dont le mari devient aveugle, alors qu’elle l’avait épousé pour ses beaux yeux? Elle se rendra alors vraisemblablement compte de l’erreur faite en prenant la plus importante décision de sa vie. A suivre...
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)