Algérie

La clé de la satisfaction de Dieu: la conscience

La clé de la satisfaction de Dieu: la conscience Pour un moment, imaginons que vous êtes au bord de l’Enfer, autour duquel tout le monde sera réuni le Jour du Jugement et sera témoin de ce qu’il contient. Une fois que vous aurez vu l’Enfer, ne choisirez-vous pas ce qui plaît à Dieu en dehors de toute chose?Lorsqu’un homme est envoyé en Enfer, il n’a plus la possibilité de revenir en arrière sur ses choix. Il ne fait que rendre des comptes. Le croyant se rappelle qu’il peut partir pour l’Au-delà à tout moment et que l’Enfer est donc tout proche, aussi agit-il en gardant cette éventualité à l’esprit. Le Coran attire, à plusieurs reprises, notre attention sur le fait que tout regret dans l’Au-delà sera vain: Et là, ils hurleront: «Seigneur, fais-nous sortir ; nous ferons le bien, contrairement à ce que nous faisions.» «Ne vous avons-Nous pas donné une vie assez longue pour que celui qui réfléchit réfléchisse? L’avertisseur, cependant, vous était venu. Et bien, goûtez (votre punition). Car pour les injustes, il n’y a pas de secoureur.» (Sourate 35, Fatir: 37) Par ailleurs, tout comme nous nous efforçons de nous écarter du danger, nous devons consacrer davantage d’énergie à accomplir de bonnes oeuvres. Qui se contenterait de peu au Paradis? Si vous quittiez une île pleine d’or, ne prendriez-vous pas avec vous le maximum d’or? Quand viendra l’heure de quitter ce monde, le musulman ne doit pas ressentir de regret et se dire: «Si seulement j’avais fait telle ou telle bonne action.» Il doit par conséquent effectuer des choix en fonction de ce qui satisfait Dieu au maximum. Les non-croyants souhaitent avant toute chose «profiter un maximum de la vie» qui n’est en réalité qu’une «piètre jouissance» (Sourate 3, Al’Imran: 197). Tandis que cette jouissance temporaire est vouée à une fin amère, Dieu promet Sa miséricorde et le Paradis aux croyants. Le croyant souhaitant profiter de cette promesse doit travailler dur pour plaire au mieux à Dieu. Face à plusieurs choix, le croyant doit opter pour celui qui plaît le plus à Dieu. Sa conscience le guidera dans cette voie. Le Messager de Dieu, le Prophète Mohammed (sur lui la grâce et la paix), souligna l’importance de la conscience au cours d’une de ses conversations: Une personne demanda au Messager de Dieu (sur lui la grâce et la paix): «Qu’est-ce que la foi?» Il répondit: «Lorsqu’une bonne action devient source de plaisir pour toi et lorsqu’une mauvaise action devient source de dégoût pour toi, tu es alors un croyant.» Il demanda encore au Messager de Dieu (sur lui la grâce et la paix): «Qu’est-ce qu’un péché?» À quoi il répondit: «Lorsqu’une chose gène ta conscience, alors abandonne-là.» (Tirmidhi) La différence majeure entre le croyant et le non-croyant tient au fait que le croyant écoutera sa conscience alors que le non-croyant se soumettra à son âme, inspiratrice des méfaits. En somme, le croyant affiche son état naturel lorsqu’il fait attention à sa conscience. Le croyant n’est néanmoins pas affranchi de toute tentation. Comme le Prophète Yussuf disait: «… l’âme est très incitatrice au mal…» (Sourate 12, Yussuf: 53) et elle recommande souvent les alternatives contraires à la colonté de Dieu. Le croyant évite les pièges de son âme grâce à sa conscience. Face à un choix, il tend vers ce qui lui vient en premier à l’esprit, et qui correspond généralement à ce qui satisfait le plus Dieu. Ensuite, le «moi» intervient en rendant les autres possibilités plus attrayantes et trouvant des prétextes pour les légitimer. Le croyant se montre indifférent à ces prétextes et opte pour le choix initial correct inspiré par sa conscience. Telle est la bonne nouvelle qu’Allah annonce à ceux de Ses serviteurs qui croient et accomplissent les bonnes œuvres! Dis: «Je ne vous en demande aucun salaire si ce n’est l’affection eu égard à nos liens de parenté.» Et quiconque accomplit une bonne action, Nous répondons par une récompense plus belle encore. Allah est certes Pardonneur et Reconnaissant. (Sourate 42, ash-Shura: 23) A suivre...
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)