Algérie

La cité Djebel El Ouahch investie par les vaches



En dépit des opérations de mise en fourrière et même de l’abattage systématique des vaches à risques potentiels qu’a connues la commune de Constantine, la cité de Djebel El Ouahch continue de subir la présence permanente des vaches et des nombreuses nuisances qu’elles génèrent. En effet, livrés à eux-mêmes les bovins ont investi toute la cité, à telle enseigne, nous dira, avec une pointe d’ironie, un habitant du quartier: «On se croirait à Calcutta.» Et d’ajouter: «Que ce soit aux abords des cages d’escaliers des immeubles CNEP ou bien des villas, ces vaches sont lâchées parfois tout un après-midi ». En plus de la frayeur provoquée chez les enfants et les jeunes filles, il faudrait aussi, penser, après le départ de ces quadrupèdes à nettoyer les lieux. Se disputant ce domaine privilégié des nuisances avec les mouches et les moustiques, les vaches ont royalement investi la cité. Il n’est pas rare de les voir traverser avec nonchalance la chaussée principale de la cité, forçant les automobilistes à leur céder le passage, pour prendre le chemin des niches à ordures qui leurs assurent de la nourriture au quotidien. A moins de cent mètres de l’entrée principale du parc de Djebel El Ouahch, une niche à ordures est, sur une bonne dizaine de mètres, littéralement encerclée de détritus de toutes sortes et infestée d’un essaim gigantesque de mouches, de chats et de chiens, qui cohabitent allégrement. Dans un geste devenu machinal, les vaches attendent le moindre «arrivage» de sachets-poubelles, et leur premier geste sera de les éventrer avant d’en éparpiller le contenu tout au long de la chaussée. Cette situation continue de susciter auprès des riverains un profond sentiment de dégoût et de rancœur face à ces éleveurs qui n’ont aucun respect ni pour l’animal ni pour les centaines de familles qui ont à subir au quotidien des scènes pitoyables. Les habitants se demandent à ce propos pourquoi les services d’hygiène de l’APC tardent à intervenir. Mais, en attendant une réaction des autorités concernées, ces mêmes vaches continuent de produire du lait et leurs propriétaires à faire leur beurre.                                                                                        
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)