Algérie

La circumambulation : un rite cultuel


La circumambulation : un rite cultuel La circumambulation autour de la Kaâbah est un rite cultuel dont beaucoup ignorent la sagesse. Mais, conformément aux réalités de la science moderne, ce rite symbolise l’un des grands secrets de l’univers fondé sur l’attestation de foi monothéiste totalement consacrée à Allah. C’est un rite qui répond à l’appel divin autrefois lancé par Abraham en direction des hommes afin qu’ils accomplissent le pèlerinage et ce, en vertu de la parole d’Allah: Et quand Nous assignâmes à Abraham l’emplacement de la Maison [en lui disant]: «Ne M’associe personne, purifie Ma Maison à l’intention de ceux qui en font le tour, et s’inclinent et s’y prosternent Appelle les hommes au pèlerinage. Ils viendront à pied ou sur toute monture efflanquée. Ils viendront de tout chemin éloigné. Comme si la Ka‘bah honorée représentait le centre de gravité spirituelle qui doit exister entre le serviteur croyant et l’Antique Maison d’Allah, cette maison-même que les musulmans prennent pour direction au moins cinq fois par jour dans leurs prières alors qu’ils en sont éloignés. Cette attraction spirituelle est cette force cachée portant tout nouvel arrivant à faire le tour de la Kaâbah aussitôt qu’il s’y rend. C’est exactement ce que ferait un astre céleste aussitôt qu’il tombe dans le champ gravitationnel d’un autre astre plus important. Remarquons également que les musulmans tournent autour de la Kaâbah dans le sens anti-horaire. Durant ce mouvement, leur cœur est plus proche du centre de gravité ou de l’axe atour duquel se fait la circumambulation. C’est aussi dans le sens anti-horaire que se fait l’ambulation (Sa‘y) entre As-Safâ et Al-Marwah; l’un des rites du pèlerinage prescrit par Allah. Cette vision spirituelle intégrale nous montre que la circumambulation est un comportement universel qui met en relief l’unité et l’harmonie entre les obligations religieuses et les lois régissant les phénomènes de l’univers. C’est pour cette raison que la formule de Talbiyah prononcée durant le pèlerinage et la circumambulation autour de la Ka‘bah est une formule qui proclame l’unicité d’Allah: (Me voici Seigneur [répondant à ton appel]! Me voici! Toi Qui n’as point d’associé, me voici! La louange et le bienfait t’appartiennent ; ainsi que la loyauté, Tu n’as point d’associé). Les découvertes scientifiques réalisées par les chercheurs prouvent ainsi décisivement que l’islam est la religion de la prime nature et de la foi immaculée, qui propose à l’homme une vision authentique et intégrale, en harmonie avec la réalité de l’existence divine dominant les lois de l’Univers. Ainsi l’attestation de foi: Il n’y a point de divinité à part Allah, Mohammad est le Messager d’Allah) doit-elle d’abord être appréhendée par la raison avant d’être prononcée par la langue ou ressentie par le cœur, et ce, dans le cadre général d’une pensée monothéiste et d’une certitude en matière de foi, alliant l’unité de structure de l’infiniment petit et de l’infiniment grand, l’unité de l’énergie qu’elle renvoie à une même origine quelle qu’en soit la forme et enfin l’unité du mouvement représentée par la circumambulation des électrons autour du noyau de l’atome, des lunes autour des planètes, des planètes autour du Soleil, du cytoplasme autour du noyau de la cellule vivante et des musulmans autour de la Ka‘bah honorée.   Dr. Ahmed Fouad Bacha
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)