Algérie

La centrale de Hadjeret Ennous livrée en 2009


Le ministre de l’Énergie et des Mines, M. Chakib Khelil, a exhorté hier à Tipasa les chargés du projet de réalisation de la centrale électrique en cycle combiné de Hadjret Ennous, dans la daïra de Cherchell, à accélérer la cadence des travaux pour livrer totalement ce projet en avril 2009. Au cours de sa visite d’inspection de ce projet d’envergure, le ministre n’a pas manqué d’attirer l’attention des opérateurs sur le retard accusé dans la réalisation de cette centrale et qui est évalué, selon lui, à 5 mois par rapport aux délais initialement fixés.  Cette nouvelle infrastructure sera d’un grand apport dans la couverture du pays en énergie électrique (20%) et évitera à l’Algérie le recours à l’importation de l’électricité, a indiqué le ministre qui s’est félicité du coût jugé intéressant de cette infrastructure évalué à 67 milliards de DA, alors que celui-ci est estimé à 2,5 milliards de dollars aujourd’hui.
Sur place, le ministre a pris connaissance de l’état d’avancement global des travaux dont le taux est estimé à 95%, en insistant plus particulièrement sur l’équipement de cette infrastructure notamment en turbines qui doivent être opérationnelles à la réception du projet pour éviter l’expérience vécue au niveau de la centrale de Skikda qui accuse deux ans de retard, a-t-il fait observer.
Après avoir pris connaissance des difficultés qu’a connues le projet, le ministre a donné des instructions pour, a-t-il dit, “tirer des leçons de Skikda et veiller à ne pas répéter les mêmes erreurs”. À ce propos, le ministre ne manquera pas de rappeler que les risques technologiques doivent être pris en considération par l’ensemble des intervenants sur le projet, signalant que “la centrale de Skikda réalisée par SNC-Lavallin, a enregistré en une année 140 déclenchements, ce qui est excessif par rapport aux normes internationales en vigueur”. L’effectif évalué à 2 081 personnes, selon le responsable de l’entreprise réalisatrice “SKH”, doit être renforcé pour rattraper le retard, a recommandé également le ministre qui espère que les nouveaux délais proposés, à savoir février 2009 pour la livraison de la 1re tranche, mars pour la seconde et avril pour la totalité du projet, seront “respectés et pourquoi pas réduits”.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)