Algérie

L'UGCAA s'attend à une autre réduction dans les jours à venir

L'UGCAA s'attend à une autre réduction dans les jours à venir
La situation du marché n'a pas connu un changement notable depuis le début du mois sacré. Le maintien des prix des fruits et légumes traduit cette stabilité. Le ministère du Commerce confirme cette tendance, notamment pour le marché des produits d'épicerie qui n'a enregistré aucune perturbation en matière d'approvisionnement et des prix. Selon son dernier rapport, le marché des légumes a enregistré une baisse de 5% des prix de la courgette, de 3% de la tomate fraîche, de 2% de la carotte et du poivron. Le prix de l'oignon a, par contre, connu une hausse de 3%. Idem pour le haricot vert et l'ail dont les prix ont été majorés de 1%. Côté fruits, le ministère du Commerce affirme n'avoir noté aucune tension en matière d'approvisionnement. Le même rapport fait état d'une disponibilité en matière de viandes rouges et blanches. Pour preuve, les prix du poulet et de la viande bovine ont connu une baisse de 1%. Même tendance pour les autres produits carnés et le poulet commercialisé par la SGP Proda cédé à 250 DA le kilogramme au niveau de ses points de vente alors que la viande bovine surgelée est à 550 DA. Pour l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), le maintien des prix pour certains produits et la baisse pour plusieurs autres étaient prévisibles. « Nous nous sommes habitués à ces fluctuations. Nous avons déjà relevé cette tendance baissière », a souligné le porte-parole de l'organisation, Hadj Tahar Boulanoua, attribuant la hausse des prix des fruits et légumes lors des premiers jours du Ramadhan à la frénésie des consommateurs. Selon Boulanouar, la forte demande sur certains produits induit automatiquement la hausse des prix. Le porte-parole confirme cette tendance à la baisse au niveau des 43 marchés de gros implantés à travers le territoire national. Exception faite pour la pomme de terre et la tomate fraîche. Pour le premier produit, cela s'explique, selon lui, par la récolte hors saison alors que le second demeure un produit fort demandé par les ménages, étant donné son utilisation quotidienne pour la préparation de la chorba. L'UGCAA s'attend à une autre baisse aussi conséquente que la première. Elle sera, selon Boulenouar, de 10 à 15%. Il en sera de même pour les viandes rouges et blanches. La réduction des prix sera plus importante dans les régions à vocation pastorale. La raison ' L'engouement qu'afficheront les ménages pour les emplettes en prévision de l'Aïd El Fitr. Selon l'UGCAA, les ménages ont consommé les 10 premiers jours du Ramadhan 3 millions de quintaux de fruits et légumes


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)