Algérie

« L'impact est tangible au niveau bancaire »


« L'impact est tangible au niveau bancaire »
Abdelwahab Ziani, président de la fédération de l'agroalimentaire, a un avis différent sur l'impact de l'instauration du week-end semi-universel. « L'impact de ce week-end a été ressenti quelque temps après son instauration », a-t-il assuré.Ayant été l'une des principales revendications qu'il a défendues lors de toutes les rencontres organisées sur la situation économique en Algérie, Ziani estime que cette « solution partielle » a permis à l'Algérie de faire « un pas positif » en matière d'échange à l'international car « il était important d'avoir un échange et une communication permanente, régulière et continue entre l'Algérie et le monde extérieur ».Au plan bancaire, l'instauration du week-end semi-universel a permis « un gain extraordinaire » à la banque centrale. « Travailler toute la journée de jeudi a permis l'envoi des swift bancaires aux banques des pays partenaires, ce qui constitue un gain important aussi bien pour les opérateurs économiques que pour nos banques » a-t-il indiqué. De même au niveau des ports commerciaux où « l'activité de chargement et de déchargement des navires a connu une extension du nombre de jours ». Selon lui, l'application du week-end semi-universel n'a pas réussi aux grossistes revendeurs en l'état qui continuent de fonctionner selon l'ancien rythme. « Cela ne constitue pas pour autant un handicap pour l'économie nationale », a-t-il souligné. Les vertus de cette décision sur l'aspect psychologique des travailleurs sont prouvées, selon notre interlocuteur.« Les travailleurs se reposent mieux. Ils sont plus sereins et mieux organisés dans la mesure où le vendredi est fait pour la prière alors que le samedi est consacré aux achats et à l'échange de visites », a-t-il indiqué, précisant que « le passage au week-end universel reste la solution idoine pour avoir de meilleurs résultats ».


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)