Algérie

L’ex-maire d’Oran devant le tribunal de Oued Tlélat


5 ans de prison ferme requis contre Djellouli L’affaire de l’ex-maire d’Oran, concernant l’accusation de dilapidation de deniers publics, a été traitée, hier, au niveau du tribunal de Oued Tlélat, au cours d’une séance spéciale. Six autres inculpés se trouvaient dans le box des inculpés, aux côtés de l’ancien édile de la municipalité d’Oran. Il est ainsi reproché au principal mis en cause d’avoir procédé à des travaux d’aménagement de la villa de la commune située à Canastel pour une enveloppe de 600 millions de centimes, régularisé le désistement d’un local commercial dont le locataire a bénéficié de 400 millions de centimes en rétrocédant le local à une tierce personne, aménagé la place de la Tahtaha d’Oran et octroyé un local commercial de pas moins de 400 m² à la femme d’un employé de la commune. Selon l’expert, un préjudice de plusieurs millions de centimes a, de ce fait, été causé à la commune d’Oran. Quant à la gare routière des Castors, là aussi l’expert a estimé que la mise aux enchères des droits de location de la gare a causé un préjudice financier de 208 millions de centimes à la commune.Dans son réquisitoire, le procureur de la République a mis l’accent sur le fait que l’inculpé a commis des fautes graves entraînant d’importantes pertes aux finances de la commune et qu’il s’est également rendu coupable de dilapidation des deniers publics. Il requerra à cet effet contre l’ex-P/APC une peine de 5 ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 millions de centimes. Contre cinq autres inculpés, il demandera 4 ans de prison ferme et 100 millions de centimes d’amende. Pour l’épouse de l’employé de la commune, une femme au foyer, 3 ans de prison ferme et 70 millions de centimes ont été requis. Prenant à son tour la parole, la défense de l’ex-maire affirmera cependant le contraire. Ainsi, elle soulignera que son mandant, en tant que gestionnaire, a pris ses responsabilités et que tous ses actes ont été soumis à l’approbation de ses pairs de l’Assemblée populaire d’Oran. A aucun moment, ajoutera-t-elle, il n’y a eu un enrichissement personnel. Le verdict est prévu pour demain, 27 novembre.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)