Algérie

L’ex directeur de la BEA «Yougoslavie» devant la Cour d’appel

L’affaire mise en délibéré pour le 14 avril Le directeur de l’agence BEA «Yougoslavie» d’Oran est passé hier devant la Cour d’appel d’Oran, pour répondre du grief d’avoir enfreint le règlement interne qui régit toute transaction bancaire. Cette affaire a débuté après que la direction nationale de la Banque extérieure d’Algérie a porté plainte contre ce responsable l’accusant d’avoir pris des décisions concernant les rentrées et sorties de capitaux, de même que la gestion de fonds et cela sans en référer à la direction générale. Jugé en première instance, ce responsable a été condamné à la peine de six de prison ferme, peine requise par le procureur. Rappelons aussi, qu’en tant que partie civile, la direction nationale de la BEA avait demandé le dinar symbolique à titre de dédommagement. Appelé hier devant la Cour d’appel, ce prévenu a nié les faits retenus contre lui, expliquant que son travail, à lui, consistait à signer les contrats, laissant le reste au chef de service spécialisé et que c’est à lui que revenait le devoir d’en informer la direction générale. Ajoutant, qu’en tant que directeur d’agence, il n’était nullement responsable des autres opérations qui relevaient des prérogatives du chef de service. Il a aussi précisé qu’il ne se considère pas responsable des délits commis par la suite. Le représentant du ministère public a requis le maintien de la première peine. La défense plaidera la non-culpabilité de son mandant. L’affaire a finalement été mise en délibéré pour le 14 avril.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)