Algérie - A la une

L'Etat a-t-il renoncé à son droit de préemption ' Reprise de Michelin Algérie par Cévital



L'Etat a-t-il renoncé à son droit de préemption ' Reprise de Michelin Algérie par Cévital
«Toutes les opérations de cession d'actifs doivent être soumises aux autorités compétentes notamment le ministère de l'Industrie», a tenu à expliquer un expert en finances s'exprimant au Temps d'Algérie. «L'Etat peut renoncer à exercer son droit de préemption lorsqu'il juge que l'entreprise objet de cession n'est pas stratégique pour le pays. Cette décision est manifestée par une lettre de renonciation à l'exercice de droit de préemption. Cependant, l'opération de cession des actifs est soumise à un régime fiscal spécifique aussi pour le repreneur que pour l'ancien propriétaire», a tenu à ajouter cet expert qui a requis l'anonymat. Dans le communiqué de presse diffusé hier par le groupe Cévital portant sur la reprise de Michelin Algérie, aucune mention n'a été faite sur les conditions réglementaires de cette cession. L'Etat a-t-il été consulté dans cette opération '
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)