Algérie

L'erreur humaine confirmée dans la collision d'Ammal Deux agents de la SNTF suspendus


La société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a, dans un communiqué datant d'hier, rendu publiques les conclusions de l'enquête sur la collision sur la ligne ferroviaire Alger-Constantine, survenue le 28 février dernier au niveau d'un tunnel long de 750 m situé entre les deux gares de Béni Amrane et Lakhdaria. La commission d'enquête constituée par la SNTF immédiatement après le sinistre qui a causé, pour rappel, en plus du préjudice financier, 4 blessés, dont un brûlé grave, alors que le conducteur du train S 113 transportant du carburant est toujours porté disparu, a conclu après plusieurs investigations et des auditions du personnel concerné que les règlements de sécurité régissant la circulation des trains et autres engins sur rail n'ont pas été respectés. Par conséquent, l'erreur humaine de deux agents de la gare ferroviaire de Lakhdaria a été confirmée et à qui la responsabilité de l'accident incombe. Comme mesure, la réglementation en vigueur à la SNTF a été appliquée et les deux agents ont été suspendus en attendant leur comparution devant la commission de discipline de l'entreprise. Rappelons que le sinistre a eu lieu précisément au niveau du tunnel d'Ammal dans les gorges de Lakhdaria et que les équipes dépêchées par la SNTF et la protection civile pour dégager le tunnel, édifié au 17ème siècle, ont éprouvé beaucoup de difficultés étant donné que le risque d'explosion était toujours présent en raison de la présence d'importantes quantités de fuel déversées à l'intérieur de l'ouvrage. L'autre difficulté résidait dans le risque d'effondrement des parois. Afin de ne pas pénaliser davantage les nombreux usagers de la ligne Alger-Constantine-Annaba, la SNTF a opté pour le transbordement, à savoir le transport des voyageurs d'Alger jusqu'à Bouira par car, avant de continuer le trajet par train.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)