Algérie

L’emprunt Sonelgaz rapporte 40 milliards de centimes

Les fonds financeront divers projets à Oran L’emprunt obligatoire auquel a, récemment, recouru la Sonelgaz, a été couronné de succès puisqu’il a fait rentrer quelque 40 milliards de centimes. Selon la direction régionale Sonelgaz d’Es-Sénia, l’emprunt, décidé par la société nationale à travers quatre daïras de la wilaya d’Oran, a rapporté plus de 40 milliards de centimes. Ainsi, il a été vendu 806234 obligations d’une valeur nominale de 5000 dinars chacune. Sur les quatre daïras concernées, celle d’Arzew vient en tête de liste pour avoir enregistré le plus grand nombre d’inscriptions en un mois, soit 800200. Ceci représente les 98% du nombre total des obligations vendues. Pour justifier la razzia d’Arzew, on évoque sa situation de pôle industriel ainsi que la présence, sur son territoire, de nombreuses unités économiques, de production et autres entreprises énergétiques. De même source, on apprend que c’est la daïra d’Aïn El-Turck qui a enregistré le nombre d’obligations le plus bas avec seulement 88. Pour rappel, les souscriptions, ayant eu lieu entre le 1er et le 30 juin, ont été faites auprès de 13 agences bancaires et institutions financières, dont la Banque nationale d’Algérie, la CNEP et la BDL. Selon la Badr, l’opération a enregistré un réel succès et fait rentrer plus de 400 millions de dinars. Nos interlocuteurs assurent que ces fonds serviront au financement de divers projets à travers l’ensemble du territoire national. A ce sujet, on fait observer que, lors du second emprunt organisé par la Sonelgaz, plus de 3000 milliards avaient été rapportés dans tout le pays. Ces fonds serviront à la réalisation de divers projets et complexes ainsi qu’à la production d’énergie et à l’extension du réseau de distribution. De la sorte, l’on assurera un meilleur équilibre dans ce domaine et les consommateurs n’auront pas à payer plus cher la consommation. Parmi les projets devant être réalisés, cette année, grâce à ces rentrées, il y a le renouvellement sur 25 km du réseau de distribution de la partie allant de Cap Carbon à Boufatis ainsi que la portion terrestre dans la zone industrielle d’Arzew. A cette même occasion, des centrales de production et de distribution d’électricité seront réhabilitées afin de mettre fin aux coupures itératives du courant électrique que des spécialistes attribuent à l’humidité au niveau de Mers El-Hadjaj. Enfin, il y a lieu de préciser que l’intérêt que générera cet emprunt est de 5%. Aïd A. & N.M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)