Algérie

L'économie du Mali durement touchée par les troubles politiques (FMI)

L'économie du Mali durement touchée par les troubles politiques (FMI)
L'économie malienne a beaucoup souffert des troubles politiques qui secouent le pays depuis près d'un an, indique lundi le Fonds monétaire international (FMI) à l'issue d'une mission à Bamako.
"En difficulté à cause de la très mauvaise récolte de 2011-2012, l'économie malienne a beaucoup souffert du coup d'Etat de mars 2012 et de ses retombées", note le FMI à l'issue de cette mission de deux semaines dans la capitale malienne.
"L'occupation du nord du pays a fortement perturbé la production agricole et le commerce, et a notamment provoqué une chute des voyages d'affaires au Mali", selon le FMI, qui ajoute : "Les secteurs du commerce, des hôtels et des restaurants ont été durement touchés".
Alors que le FMI prévoit un recul du produit intérieur brut (PIB) malien de 1,5% cette année, le président américain Barack Obama a décidé de retirer au Mali son statut de partenaire commercial privilégié des Etats-Unis, en raison du recul de la démocratie dans ce pays.
La crise économique, à Bamako, n'épargne personne et le taux de chômage a atteint 17,3%, selon l'Institut national des statistiques (Instat).
Le secteur tertiaire, en forte récession en 2012 (-8,8%, selon l'Instat), est le plus touché. Les licenciements économiques ont fait un bond au dernier trimestre 2012, particulièrement dans l'hôtellerie : hommes d'affaires et touristes ne viennent plus à Bamako, les expatriés quittent la ville.
"Les employeurs sont arrivés au bout des systèmes préconisés pour maintenir les emplois en cas de crise : congés anticipés, chômage technique ou partiel", explique Salif Bagayoko, directeur régional à l'inspection du travail.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)