Algérie

L'appel au boycott est un signe de "mépris à l'égard du peuple"

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), M. Ahmed Ouyahia, a affirmé dimanche soir à Alger que l'appel au boycott de l'élection présidentielle du 9 avril 2009 est un signe de "mépris à l'égard du peuple qui reste souverain dans sa décision". Invité du Forum de l'ENTV, M. Ouyahia a souligné que ceux qui appellent au boycott "cherchent à déstabiliser le pays", rappelant que certaines parties avaient appelé au boycott au moment où "le pays était en pleine crise", à l'image des appels au boycott des élections du Conseil national de transition (CNT), de 1995, de 1991 et de 2004. Les partisans du boycott justifient leur position par le fait qu'ils contestent la révision de la Constitution, a ajouté M. Ouyahia, bien que celle-ci s'est opérée dans "le respect du texte de la Constitution même".Il a indiqué que certains des partisans du boycott "ont tout simplement tenté de déstabiliser l'Algérie à partir de l'étranger" tout en affirmant que "l'opposition nihiliste ne paie pas". M. Ouyahia a précisé à l'adresse du citoyen que "la participation n'est pas seulement une question d'élection d'un Président mais c'est aussi un moyen de confirmer que le peuple est soucieux de la stabilité du pays", en estimant que "les conditions d'une élection régulière sont totalement réunies".Il a indiqué que la position de son parti concernant la prochaine élection présidentielle "est claire depuis une décennie", affirmant que le RND soutient le président Bouteflika "sur la base de son passé, de ses idées et de la vision dont il est porteur". Il a ajouté à ce propos que son parti a entamé les préparatifs de la prochaine échéance électorale depuis deux mois, ajoutant qu'il a collecté 560.000 signatures de citoyens et prés de 4.100 autres d'élus affirmant que les bases du parti "mèneront une campagne intense sur le terrain".
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)