Algérie

L'APC de Hamma Bouziane privée d'électricité

L'APC de Hamma Bouziane privée d'électricité
Après l'épisode vécu, récemment, par l'APC de Constantine, qui a été plongée dans le noir après une coupure d'électricité opérée par les services de Sonelgaz, le même scénario a touché, jeudi dernier, Hamma Bouziane. En effet, la direction de distribution d'électricité et du gaz de Ali Mendjeli, qui couvre les 11 communes de la wilaya, à l'exception de Constantine, a coupé l'électricité, à l'APC en question pour une facture impayée de 2,1 milliards de centimes, apprend-on de la chargée de communication de la direction en question, Mme Bouhouche. Selon cette responsable, il a été décidé de recourir à cette mesure extrême en considération de l'importance de la somme d'argent non réglée par cette collectivité locale, du manque à gagner qu'elle représente pour la société de distribution de l'électricité et du gaz (SDE), mais aussi suite à la non réaction de ladite APC malgré l'envoi de plusieurs mises en demeure. Et de poursuivre, que la direction de distribution de Ali Mendjeli a procédé à cette coupure, non sans avoir informé, auparavant, les services de la wilaya et à leur tête le wali. Cependant, précisera-t-elle, seul le siège ou l'administration centrale de la municipalité de Hamma Bouziane, est concerné par cette coupure. Et, par souci de continuité du service public, Sonelgaz a épargné tous les services accueillant le grand public, comme celui par exemple de l'état civil. Et notre interlocutrice d'expliquer, que cette nouvelle politique entre dans le cadre du plan et des actions de la direction, visant la récupération des créances impayées auprès des administrations et entreprises publiques, qui représentent la part du lion de l'ensemble des créances qu'elle a sur ses abonnés. Il s'agit, dira-t-elle, de gros clients qui sont en même temps de mauvais payeurs, non pas dans le sens où ils ne payent pas, car en vérité ils finissent toujours par le faire. En tout cas, notera-t-elle, ces payements en retard représentent un coût énorme pour la SDE et ce, au regard de l'importance du manque à gagner. Il est à rappeler, dans ce cadre, l'épisode vécu, ces derniers temps, par l'APC de Constantine, qui a défrayé la chronique locale et qui pour une facture impayée de plus de 7 milliards de centimes, a dû être privée d'électricité par 2 fois pour finalement s'en acquitter. D'abord une première fois, il y a près d'une année, et une autre fois, il plus d'un mois pour qu'elle se résolve à régler sa facture et seulement à 90%, selon une déclaration du P-DG de la société de distribution de l'Est (SDE), Tahar Djouimbi, faite, il y a près d'un mois à Constantine.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)