Algérie

«L'Algérie, un marché porteur»

Barcelone (Espagne).
De notre envoyée spéciale

Cette 22e rencontre annuelle du groupe d’utilisateurs Honeywell pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) 2010 a permis de faire le tour de toutes les innovations dans le domaine de la sécurisation des sites industriels inventoriés par la division Honeywell Automation and Control Solutions, qui est une des deux divisions les plus importantes du groupe, à l’instar de la division aéronautique. «Honeywell a réalisé en 2009 un chiffre d’affaires de 32 milliards de dollars dont 13 milliards ont été engrangés par la division automation industrielle», nous apprend Jean-Marie Alliet, responsable notamment de la division Process Solutions EMEA.
Pour M. Alliet, «la question de la sécurité vient en tête des préoccupations des industriels dans le monde entier, notamment ces dix dernières années, suite aux événements liés à des actes de terrorisme». Une préoccupation grandissante qui pousse Honeywell à innover et proposer de nouvelles solutions à la pointe de la technologie pour sécuriser et assurer le suivi des installations sur des dizaines d’années.  La conférence Honeywell Process Solutions, qui a regroupé pendant trois jours plusieurs centaines de participants, entre cadres d’entreprises et utilisateurs des fameuses solutions à travers le monde, a permis également de donner un aperçu du développement de l’activité du groupe à travers le monde et ses perspectives d’expansion. Il en ressort notamment que la région Afrique du Nord revêt un intérêt particulier pour ce qu’elle offre comme possibilités de sécurisation des nombreux sites industriels, en particulier dans le domaine des hydrocarbures. Pour les responsables du groupe Honeywell, l’Algérie et la Libye sont notamment deux pays d’importance pour les possibilités immenses quíils laissent entrevoir dans le domaine du développement de solutions modernes de sécurisation des usines et des sites de production de stockage ainsi que le transport lié aux activités industrielles diverses.
La présence d’Honeywell sur le marché algérien remonte à quelques années et a permis au groupe d’obtenir des partenariats, notamment avec Sonatrach et Naftec, mais aussi dans le sud du pays avec des compagnies étrangères partenaires de Sonatrach. Le groupe américain a  choisi l’Algérie en 2005 pour l’ouverture d’une représentation rayonnant sur toute l’Afrique du Nord. Une plateforme régionale installée à Alger devrait permettre au groupe de renforcer sa présence sur «un marché porteur» et de prospecter des possibilités dans les pays voisins en jouant la proximité. Le groupe mise aussi beaucoup sur les compétences algériennes pour développer ses solutions et assurer des formations et des concours d’émulation pour encourager le génie créatif des ingénieurs et lui donner une existence effective sur le terrain de la sécurité industrielle. Meziane Ghaoui, qui assure, pour le groupe américain, la direction de la plateforme Afrique du Nord à Alger, nous parle pour sa part du développement de son activité en Algérie où Honeywell a ouvert récemment «une antenne à Skikda après celles d’Arzew et de Hassi Messaoud». Un maillage qui va crescendo tout autant que les ambitions du groupe américain pour l’Algérie, qui est pressentie comme un potentiel gros client des solutions innovantes d’Honeywell à l’avenir.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)