Algérie - Algérie-Libye

L'Algérie « prend acte » de l'adoption de la résolution de l'ONU sur la Libye et « partage pleinement l'objectif de cessation immédiate des violences fratricides » dans ce pays, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères cité par l'agence APS.

L'Algérie « prend acte » de l'adoption de la résolution de l'ONU sur la Libye et « partage pleinement l'objectif de cessation immédiate des violences fratricides » dans ce pays, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères cité par l'agence APS.
L'Algérie « prend acte » de l'adoption de la résolution de l'ONU sur la Libye et « partage pleinement l'objectif de cessation immédiate des violences fratricides » dans ce pays, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères cité par l'agence APS.

« Partie prenante aux efforts de la Ligue des États arabes et de l'Union africaine, l'Algérie apportera sa contribution à tout effort de règlement visant à favoriser une réponse aux aspirations du peuple libyen frère dans le cadre du respect de sa souveraineté et de son unité et de la préservation de l'intégrité territoriale de son pays », selon les termes du communiqué. « L'Algérie, selon le document, réaffirme, à cet égard, qu'il revient au peuple libyen de décider par la voie du dialogue national de son devenir » et « se tient, dans ces moments difficiles, aux côtés du peuple libyen frère et continuera à lui témoigner sa solidarité ».

La résolution du Conseil de sécurité 1973, adoptée jeudi soir par dix des 15 membres du Conseil de sécurité, « exige un cessez-le‑feu immédiat et l'arrêt de toutes les opérations offensives. Elle interdit également les vols au-dessus de la Libye ».

Un sommet extraordinaire s'est tenu samedi à Paris sous la présidence de Nicolas Sarkozy, de l'Union Africaine, de la Ligue arabe en présence du secrétaire général de l'ONU Ban Ki‑Moon, suite à la violation de la résolution par Tripoli.

M. Sarkozy a annoncé le début d'une action militaire contre la Libye en accord avec Londres, Washington et des partenaires arabes, alors que la bataille faisait rage dans le bastion anti-Kadhafi de Benghazi
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)