Algérie

L'Algérie dans le top 5 en Afrique

L'Algérie dans le top 5 en Afrique
L'Algérie figure dans le top 5 des pays africains les plus attractifs en termes d'investissements de création de capacités, connus sous le nom anglais de greenfield.C'est ce que révèle un rapport de la revue FDI, une publication spécialisée du groupe du quotidien économique Financial Times, qui classe les pays les plus attractifs en termes d'investissements directs étrangers (IDE). En chiffres, l'Algérie a drainé 4,3 milliards de dollars d'investissements de création de capacités en 2013.Cette étude qui évalue les investissements de création de capacités recense seulement les nouveaux projets d'investissements ou «les extensions significatives de projets existants». Le rapport 2014 de la revue FDI n'a pas pris en compte les investissements en actions ou fusions-acquisitions.Première destination des IDE greenfield en Afrique, le Mozambique a enregistré 6 milliards de dollars en investissements greenfield en 2013, suivi du Nigeria (5,8 milliards), l'Afrique du Sud (5,4 milliards) et de l'Ethiopie (4,5 milliards). En raison de l'instabilité politique et économique généralisée en Egypte, celle-ci a connu une baisse importante en 2013, passant à 2,93 milliards de dollars. Du coup, ce pays se trouve éjecté du top 5. Le continent africain, dont les hydrocarbures sont le principal secteur attractif, a attiré 51,98 milliards de dollars d'investissements greenfield, soit 10,76% de plus que les 46,92 milliards de dollars enregistrés en 2012. Le continent a enregistré 70,92 milliards de dollars d'investissements en 2011. Les résultats enregistrés en Afrique sont légèrement inférieurs aux 57 milliards de dollars du Rapport mondial sur les investissements 2014 publié, fin juin dernier, par la Cnuced.L'écart trouve son origine dans la différence méthodologique qui existe entre ces études. Le rapport relève aussi la hausse des IDE sortants, qui ont presque doublé en un an en valeur. Le nombre de projets d'IDE greenfield sortants du continent noir est passé de 171 en 2012 à 206 en 2013, soit le plus haut niveau enregistré depuis 2003. Au niveau mondial, ces IDE de création de capacités sont passés de 557,58 milliards de dollars en 2012 à 618,62 milliards de dollars durant l'année écoulée, selon les chiffres fournis par le même rapport.La région Asie-Pacifique est restée la première destination de ce type d'IDE en 2013, avec des projets enregistrés qui portent l'investissement total à 184, 67 milliards de dollars. En Europe, ces investissements ont baissé de 12,08% passant à 137,26 milliards de dollars. Au Moyen-Orient, les IDE de création de capacités ont augmenté de 43,68%, avec une croissance importante en Irak et enJordanie.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)