Algérie

L'affaire des enfants mutilés d'El-Khroub de nouveau reportée

L'affaire des enfants circoncis d'El-Khroub, qui devait être traitée à l'audience d'hier mardi, par le tribunal de deuxième instance de Constantine, n'a pas, encore une fois, connu son épilogue, malgré le déplacement du professeur Hantala Djafer, chef du service de la chirurgie à l'hôpital Béni-Messous, convoqué pour éclairer le tribunal dans l'aspect technique des malheureuses circoncisions. Ce quatrième report, à une audience prévue pour le 20 mai, est lié à l'absence imprévue d'une conseillère, membre du jury qui devait statuer sur cette dramatique affaire dont ont été victimes des enfants, en cette 27e nuit du mois sacré de Ramadhan 2005. La prise en charge des enfants s'était effectuée dans «des conditions déplorables», nous précisait le père de l'une des victimes, qui ne pouvait contenir ses larmes. Evacués en Belgique, ces enfants, et après un bref séjour dans ce pays, se retrouvent dans les services du professeur Handala, à Alger, qui a su les prendre en charge sur les plans médical et psychologique. Des interventions chirurgicales ont été faites, particulièrement sur deux cas jugés irrécupérables. Cependant, précise le professeur Handala, au sortir de l'audience d'hier, «il y a un espoir de récupération de l'organe perdu, avec également un grand espoir de procréation, ceci grâce à une opération chirurgicale inédite, qui sera peut-être la première au monde». Ce dont ces enfants ont également besoin, précise le professeur, c'est beaucoup plus d'un apport psychologique qu'autre chose.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)