Algérie

Ksentini fustige les propos du ministre marocain des AE sur la désignation d'un émissaire africain pour le Sahara Occidental

Ksentini fustige les propos du ministre marocain des AE sur la désignation d'un émissaire africain pour le Sahara Occidental
Le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'Homme (CNCPPDH), Me Farouk Ksentini a fustigé, samedi à Alger, les déclarations récentes du ministre marocain des Affaires étrangères sur la désignation par l'Union Africaine (UA) d'un envoyé spécial pour le Sahara Occidental, dans lesquelles il avait cité l'Algérie."Ces déclarations s'inscrivent en droite ligne de la politique offensive adoptée par le Maroc à chaque fois que le Front Polisario réalise un exploit ou franchit un pas en avant", a souligné Me Ksentini.Invité du forum "DK. News", Me Ksentini a qualifié de "langage de rue" les propos du ministre marocain des Affaires étrangères précisant qu'une telle attitude s'inscrivait en droite ligne de la politique adoptée par le Maroc à chaque fois que "le Front Polisario franchit un pas en avant", une attitude qui va jusqu'"au chantage, à l'invective et aux injures, voire à l'outrage à emblème national".Me Ksentini s'est dit convaincu que le chef de la diplomatie algérienne "connu pour sa sagesse, saura répondre au moment opportun à son homologue marocain et le rappeler à l'ordre", soulignant que les Algériens "n'ont pas de problèmes avec leurs frères marocains".Par ailleurs, Me Ksentini a évoqué l'agression israélienne contre la Bande de Ghaza soulignant qu'aucun pays "n'a prêté aide et assistance à la Palestine comme l'a fait l'Algérie" relevant que "les efforts consentis par l'Algérie dans ce sens ne suffisent toujours pas"."La charte de la Ligue arabe prévoit un soutien des pays membres à tout pays arabe qui subit une agression, mais l'absence de volonté chez ces pays et leur manque de moyens empêche un tel soutien à l'Etat de Palestine", a-t-il rappelé."L'Algérie a toujours 'uvré dans le sens du soutien à la cause palestinienne au niveau des instances internationales, à leur tête l'ONU, mais le veto américain brandi en faveur d'Israël complique les choses et autorise les dépassements et couvre les agressions israéliennes", conclut Me Ksentini.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)