Algérie

Kef El-Ahmar: Le toub cède la place au béton

Troisième chef-lieu de commune de la daïra de Rogassa, Kef El-Ahmar, qui compte plus de 5.000 âmes, est l'une des agglomérations de la wilaya d'El-Bayadh à très forte majorité rurale, qui tire ses revenus de l'élevage ovin. Des nomades aussi qui, à la faveur du nouveau programme de proximité de développement rural intégré (PPDRI) mis en oeuvre depuis ces toutes dernières années, ont pu s'adapter avec des pas de velours à un mode de vie, semi-sédentaire, plus proche du leur en s'y intégrant parfaitement, et pour s'en rendre compte, rien ne vaut en cette période printanière, très faste, une randonnée champêtre entre les nappes alfatières. L'on y est surpris, presque étonné par cette frange de la population qui a retrouvé goût à la sédentarisation, sans pour autant perdre ses repères de pasteurs, en arrachant à la steppe quelques lopins de terre fertile, en se lançant dans le maraîchage. Autour de chaque îlot de verdure, des habitations en dur ont remplacé la célèbre et traditionnelle kheïma en laine ou le gourbi fait de bric et de brac. Même l'ordinaire s'est amélioré chez ces nomades qui ne se privent guère de féculents et de fruits exotiques.

La sédentarisation et la fixation de ces infatigables nomades a parfaitement réussi grâce au programme de logements ruraux dont a pu bénéficier cette commune, et qui a été mené à terme par la réception et la livraison à ses bénéficiaires de 670 unités au cours de ces deux dernières années, en sus d'une tranche de 10 logements sociaux locatifs.

Les 670 bénéficiaires de logements ruraux se sont lancés dans la promotion de l'élevage ovin dans des conditions optimales d'intégration et de production maraîchère, même si cette dernière est encore à son stade embryonnaire. Une autre opération d'électrification rurale est menée progressivement en parallèle. Il s'agit de raccorder la totalité de ces 670 foyers au réseau électrique national. Dans les deux prochaines années, chacun d'eux pourra utiliser à son aise cette énergie et plus particulièrement pour les équipements électriques de pompage d'eau destinée à l'irrigation des terres exploitées et au cheptel ovin. Rappelons, enfin, que la commune a mis à la disposition des enfants de nomades scolarisés à Kef El-Ahmar 04 bus de transport scolaire, qui prennent la route avant le premier chant du coq, pour ne rentrer que très tard en fin de soirée.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)