Algérie

Kabylie - Les forces sécuritaires de plus en plus efficaces

Les régions, hier sous tension, respirent La Kabylie semble être entrée, depuis peu, dans une zone des plus calme, le terrorisme donnant l’impression d’être contenu grâce aux diverses sorties sur le terrain des forces de l’ordre. Les éléments armés sont, depuis de nombreux mois, traqués et pourchassés et seuls, apparemment, existent encore des groupuscules laminés, affamés et fuyant de massif forestier en massif forestier. Les katibate étant dispersées, pour la plupart réduites à leur plus simple expression, alors que les groupes plus consistants semblent avoir fui cette région, il ne reste vraisemblablement que les groupuscules qui peinent à monter d’importants actes de violence aussi bien dans les wilayas de Tizi-Ouzou et de Bejaïa que dans quelques régions de Boumerdès, les forces de l’ordre étant désormais sur le terrain et traquant nuit et jour les éléments armés. Les forces de sécurité et celles de l’ANP ayant une maîtrise du terrain et le renseignement citoyen affluant désormais de toutes parts, il semble bien que les jours des terroristes en Kabylie soient des plus sombres, perdant régulièrement des éléments, souvent des chefs, surtout quand ces derniers tentent de circuler sur les grands axes routiers de la wilaya de Tizi-Ouzou et qu’ils sont repérés, suivis et éliminés. Le même scénario est enregistré au niveau de la zone tampon entre Bouira et Tizi-Ouzou. En effet, au niveau des maquis et massifs forestiers de Tizi-Ghennif et de Draâ El Mizan, les troupes de l’ANP ont montré leur efficacité dans la lutte contre le terrorisme. Les riverains de ces massifs et maquis, qui ont longtemps ployé sous le joug des bandes terroristes, commencent réellement à respirer grâce à l’action des forces sécuritaires. Aujourd’hui, des éléments épars des groupuscules armés peuvent, certes, entreprendre quelques actions, y compris des actions médiatiquement « payantes «, mais en réalité les villages et hameaux sont de plus en plus sécurisés et les éléments armés qui s’aventurent dans la région sont des... morts en sursis. M. Chabane
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)