Algérie

Jugés pour complicité de dilapidation dans l’affaire de la BCIA

7 ans de prison pour les frères Kharroubi et acquittement pour les Nebia Une semaine après avoir été jugée, l’affaire de la BCIA impliquant les deux frères Kharroubi et les deux frères Nebia vient de trouver son épilogue, hier, avec la condamnation par le tribunal d’Es-Seddikia des premiers nommés à la peine de 7 ans de prison ferme et l’acquittement des seconds. Les quatre mis en cause qui devaient répondre du grief de complicité de dilapidation des deniers publics, étaient impliqués dans l’affaire des traites avalisées de la BCIA ayant causé à la BEA un préjudice estimé, selon l’expertise, à plus de 13 milliards de dinars. Précisons que ce procès a été reporté six fois pour non transfert de prisonnier, Kharroubi B. étant détenu à la maison d’arrêt d’El-Harrach. Les deux frères Kharroubi sont accusés de complicité de dilapidation d’une somme qui dépasse les 9 milliards de dinars alors que les deux Nebia le sont pour endossement d’une traite de 43 millions de DA. Rappelons que les Nebia, qui se trouvaient sous contrôle judiciaire, ont reconnu, lors du procès de la semaine dernière, être liés par des activités commerciales avec l’un des principaux accusés dans cette affaire, A.F.B. Toutefois ils rejetteront en bloc la responsabilité de l’endossement de la traite. Le témoignage de A.F.B viendra conforter leurs déclarations, ce dernier précisant que l’endossement de ladite traite a été fait à sa demande, reconnaissant même sa signature au bas du document. Par ailleurs, les Kharroubi rejetteront les accusations qui sont arrêtées à leur encontre. Kh. B dira ainsi que ses prérogatives ne lui permettaient pas de s’ingérer dans la gestion de la banque de la BCIA. «Mon travail se résumait, expliquera-t-il, à la gestion du contentieux». Le même prévenu dira que son frère Kh.M.A (toujours en état de fuite) était directeur régional et s’occupait du bureau d’Oran mais que les décisions revenaient au directeur général. Comme il ajoutera qu’il n’a été instruit des faits qu’après l’éclatement de l’affaire. Une thèse adoptée par son co-accusé de frère, Kh.Ch «Votre honneur, j’étais vice-président de la société d’assurance Star Hana. Mon seul tort a été de soulever le voile sur six contrats qui étaient fictifs». Lors de son réquisitoire, le représentant du ministère public a requis 10 ans de prison ferme contre les deux Kharroubi et 5 contre les Nebia, ainsi qu’une amende d’un million de DA pour chacun d’eux. La défense des mis en cause plaidera la non-culpabilité de ses mandants... Aux termes d’une semaine et après délibérations, les deux frères Kharroubi ont écopé d’une peine de 7 ans de prison ferme tandis que les frères Nebia ont été acquittés. Hasna Y.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)