Algérie - Revue de Presse

JSMT : Les fans se souviennent de Jean


Il y a une année disparut, à l?âge de 82 ans, Mohamed Henni dit « Jean », mort sur son lit d?hôpital des suites d?une longue maladie qui l?avait handicapé depuis des années. Sa mort avait suscité une grande tristesse dans la ville, particulièrement chez ceux qui l?aimaient en dépit des boutades qu?il semait au gré de la bonne humeur. Grandi orphelin, dans la pauvreté et la solitude, il finit par aimer la ville avec un sens du civisme aigu, pour lequel il ne s?embarrassait pas de réprimander tout enfant enclin au désordre. Jean, stadier rétribué par l?APC, a longtemps entretenu le stade fétiche d?« EZZERGA », jusqu?à devenir la coqueluche des Bleus. Son chez lui, c?était l?intérieur du stade. Il vouait une attache prononcée pour les bêtes qu?il chérissait par-dessus tout. Avant qu?il n?expie le dernier souffle, il eut le réflexe d?appeler l?ex-maire, Amine Hallouz, pour l?admettre à l?hôpital et sa dépouille fut déposée dans une salle de l?Hôtel de Ville. Une dépouille pour laquelle se sont inclinés beaucoup de citoyens, dont les sportifs et les anciennes gloires du football local. Geste destiné à rendre hommage à l?homme humble qu?il fut, pour être ensuite transporté en présence d?une foule nombreuse jusqu?à sa dernière demeure. L?homme au béret noir est donc parti, tout comme avant lui beaucoup d?autres sportifs qui ont façonné la JSMT, à l?exemple des frères Skander, Krimo, Boudkhil, Ould El Kamel et les Ait Abderahim. Que Dieu le tout puissant lui accorde sa miséricorde et l?accueille en son vaste paradis.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)