Algérie

JSK : Mekkaoui et Bencherifa : qui aura le dernier mot '

JSK : Mekkaoui et Bencherifa : qui aura le dernier mot '
Fabbro à la recherche de son système de jeu
Peu avant le départ officiel de l'ex-latéral gauche canari, Chemseddine Nessakh, cet été, la direction kabyle a tout conclu avec deux nouvelles recrues du même profil, à savoir l'ex-sociétaire du CSC, Zinou Mekkaoui, ainsi que Walid Bencherifa du RCK. Les deux éléments ont déjà enflammé la concurrence lors du premier test organisé la semaine dernière, néanmoins, avant-hier, c'est devenu encore plus dur pour un poste dans le onze kabyle la saison prochaine. Afin de pouvoir se faire une idée sur les qualités des deux Canaris, tant physiques que tactiques, l'entraîneur italien les a alignés dans deux équipes différentes. De leur fraicheur physique, il y a lieu de dire qu'ils n'ont pas encore atteint le niveau escompté pour ce premier stage, néanmoins sur le plan technique, les deux garçons ont fait étalage de beaucoup de talent.
Les dirigeants du CSC regrettent déjà l'ex-Usmiste
Présent discrètement avant-hier soir au stade, deux dirigeants du CSC ont suivi la première mi-temps du match. Un sentiment de regret s'affichait sur leur visage en voyant déjà leur ex-coqueluche s'adapter à son nouvel environnement. Les Constantinois auraient souhaité que l'ex-Usmiste accepte l'offre de rester pour une nouvelle aventure, malheureusement pour eux, Mekkaoui a décidé de s'imposer sous les couleurs jaune et verte.
Mekkaoui a joué 29 matches sur 30 la saison dernière
Sur le plan physique, Zinedine Mekkaoui n'est pas encore au top. Les douleurs qu'il ressent aux adducteurs depuis le début du stage l'empêchent de suivre comme il le souhaite le programme du préparateur physique. Il faut bien rappeler que Mekkaoui est parmi les joueurs qui ont joué beaucoup de matches la saison dernière. En championnat seulement, le nouveau joueur de la JSK a été titularisé dans 29 matches sur les 30.
Bencherifa séduit et promet de s'imposer
Pour ce qui est du concurrent direct de Mekkaoui, à savoir l'ex-latéral gauche du RCK, Walid Bencherifa, ce dernier continue de travailler et de donner le meilleur de lui-même à l'entraînement. Le staff technique paraît satisfait de lui et attend de le voir confirmer tout le bien que pensent de lui les dirigeants.
Hannachi : « Je connais
la valeur de toutes les nouvelles recrues, la JSK a fait le bon choix »
Le président du club kabyle, Mohand Cherif Hannachi, reste très optimiste quant au rendement qu'auront ses nouvelles recrues. Jeudi dernier, il était vraiment séduit par les qualités des joueurs qu'il a recrutés cet été. Pour lui, la JSK montrera un visage meilleur que les deux précédentes éditions. Sur la concurrence qui sera rude entre ses deux latéraux gauches, Hannachi dira : «C'est bien de posséder des doublures dans l'équipe, cela les poussera à travailler dur pour gagner une place, je suis très satisfait de leur présence avec nous, tous deux sont pétris de qualités, je connais la valeur de toutes les nouvelles recrues, elles auront à jouer pour un objectif commun, conduire la JSK vers des titres».

Fabbro à la recherche de son système de jeu
Quarante-huit heures avant la fin du premier stage de préparation, le staff technique de la JSK a programmé un match d'application sur un grand terrain entre les joueurs. L'occasion au staff technique de jauger un tant soit peu la fraicheur physique des joueurs après plus d'une semaine de travail physique, mais surtout créer la cohésion entre les joueurs lorsqu'on sait que l'effectif kabyle a été remanié dans sa grande majorité. La partie qui s'est déroulée sur une superbe pelouse a été d'un niveau appréciable, notamment sur le plan technique où les rares spectateurs présents ont trouvé du plaisir à suivre le match. il y avait également de l'agressivité, tout ce qu'il y a de légitime, de la part des joueurs qui voulaient, à partir de ce match, en mettre plein les yeux à l'Italien, toujours à la recherche de son onze, car même si l'on remarque que le staff a déjà une idée en tête il n'en demeure pas moins que ce n'est encore pas définitif et les places cette saison coûteront cher, particulièrement dans les postes renforcés doublement.
Plusieurs changements en seconde mi-temps
Pour ce match d'application, l'entraîneur italien et son assistant Karouf ont opéré plusieurs variantes. En d'autres termes, l'équipe A, qui a débuté la partie et joué trente minutes, n'a pas été la même en seconde période. A la pause, plusieurs joueurs ont permuté dans l'optique d'assurer un certain équilibre mais aussi de tester toutes les options.
Schémas tactiques variés, Fabbro cherche le meilleur
La raison principale qui a contraint le staff technique à opérer plusieurs changements est sans doute le désir de mettre en place plusieurs schémas tactiques. A titre d'exemple, la paire Belakhdar-Bouaïcha, qui a débuté le match dans l'équipe A, a été alignée dans l'équipe B en seconde période, à la place de Hadiouche et Lamhene. D'autres joueurs ont été également changés d'une équipe à une autre. Le technicien italien continue de chercher le meilleur système de jeu qui pourra correspondre à sa nouvelle équipe en fonction des joueurs qu'il a sous la main.
Benlamri s'illustre et menace Rial, Belkalem et Khellili
Arrivé cet été en renforcement du compartiment défensif, l'international Espoirs Djamel Benlamri continue de faire montre de beaucoup de talent. Utilisé pour la troisième fois de suite en match d'application, l'ex-Nahdiste affiche déjà ses ambitions. Vite intégré dans le groupe qu'il a rejoint cet été, Benlamri constituera un potentiel concurrent au trio déjà existant à savoir Khellili, Rial et Belkalem. C'est dire que, dans l'axe, Fabbro sait déjà qu'il n'a aucun souci à se faire la saison prochaine.
Parfaite cohésion entre Maroci et Sedkaoui
Dans la récupération, tout le monde s'accorde à dire que la paire Sedkaoui-Maroci, alignée dans l'équipe des bleus, a montré une parfaite cohésion. Les deux joueurs affichaient la forme et ne donnaient pas l'impression de jouer pour la première fois ensemble. En seconde mi-temps, Fabbro a séparé la paire centrale pour plus d'équilibre dans le match.
Ould El Hadj, Rayeh, Ferguene et Ihadjadene, des qualités à ne pas négliger
Dans l'effectif de la JSK qui se trouve à Hammam Bourguiba figurent quatre joueurs du cru. Il s'agit de l'axial Ould El Hadj, les deux milieux offensifs, Rayeh et Ihadjadene, et enfin l'attaquant Saïd Ferguene. Ces quatre joueurs que la direction a promus cet été, se donnent à fond et travaillent avec le maximum de sérieux possible. L'axial Ould El Hadj profite pour se frotter à quatre axiaux, plus aguerris, pour enrichir ses compétences. C'est le même cas d'ailleurs pour le trio Rayeh, Ihadjadene et Ferguene qui feront de leur mieux pour s'imposer dans un effectif aussi riche que celui présent en Tunisie. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'entraîneur Fabbro est très satisfait de leur comportement exemplaire durant tout le stage. Pour lui, le produit du club sera valorisé comme de bien entendu.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)