Algérie

JS Sig: Les dirigeants dressent un état des lieux

Samedi dernier, les dirigeants de la JSS ont déposé une plainte au niveau de la sûreté de daïra de Sig. Cette information nous a été confirmée par les responsables du club.

« Concevez-vous que des supporters dont l'équipe mène par 2 à 0 puissent lancer des projectiles et des pierres en cours de match ? Ceci nous a coûté une suspension de deux matches à huis clos. Contre l'USR, la voiture des arbitres a été endommagée et c'est la JSS qui a payé la bagatelle de sept millions de centimes de frais. Nous dirons qu'il y a anguille sous roche, car c'est chaque fois que la JSS évolue à domicile que nous assistons à ce genre de dépassement qui nous pénalise », diront Oribi Samir, président de l'association, et Daroua Abdelkader, secrétaire général.

Pour ces dirigeants qui nous ont rendu visite, on veut nuire à leur club. « Notre équipe risque de disparaître et de connaître le même sort que l'IRBS et le CCBS», disent-ils. Nos deux interlocuteurs affirment que leur équipe est également confrontée à un problème épineux, celui des finances qui les empêche, selon eux, de revoir à la hausse leurs ambitions.

« La JSS est totalement ignorée, et pourtant, qu'on le veuille ou non, elle est devenue, après sept ans d'existence, le porte-drapeau du football de Sig. Personne n'a misé sur la JSS qui tient pourtant la dragée haute à certains clubs historiques tels que la JSMT, le SCMO, l'USMO, le WAM, l'IRBM et le CRT. Nous avons bénéficié de 500 millions de centimes de l'APC, 50 millions de l'ENAP à titre de sponsoring et 40 millions de l'APW. Sincèrement, il nous est très difficile de gérer un club de l'Inter-régions avec ses différentes catégories. Au moment où d'autres formations du même palier ont dépensé jusqu'à un milliard durant l'intersaison, la JSS ne peut même pas se permettre un stage bloqué. Les subventions sont distribuées sans tenir compte de la hiérarchie et sans aucun critère. Exemple : la chaudière est en panne et personne n'a bougé le petit doigt, alors que nous l'avions réparée à deux reprises. A qui profite cette négligence ? En tout cas pas aux jeunes Sigois et plus particulièrement à la JSS ».


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)