Algérie

Journée de grève pour soutenir les enseignants contractuels


Journée de grève pour soutenir les enseignants contractuels
Le Cnapest de Béjaïa a appelé ses adhérents à observer, hier, une journée de grève et de protestation dans toute la wilaya de Béjaïa. Une journée de grève et de protestation qui se veut, selon le communiqué du syndicat, une action de soutien "indéfectible" aux enseignants contractuels et vacataires qui ont organisé "une marche de dignité" sur Alger, mais ont été bloqués à Boudouaou, dans la wilaya de Boumerdès, et qui sont en grève de la faim depuis lundi.L'action a été décidée, selon le communiqué, après les cinq réunions régionales des cadres syndicaux, tenues avant-hier, mardi 5 avril, pour "étudier les voies et moyens pour soutenir les enseignants contractuels dans leur action historique"."Notre appel à une journée de grève et de protestation a été suivi à 80% à travers les trois paliers des établissements scolaires de la wilaya", nous a déclaré Slimane Zenati, coordinateur du Cnapest à Béjaïa. Et d'ajouter que le syndicat "réfléchit à d'autres actions dans les jours à venir".Il y a lieu de signaler que dans plusieurs établissements scolaires de la wilaya où les enseignants contractuels et vacataires sont environ 600 et déjà en grève illimitée et où le Cnapest est fortement ancré, les élèves ont, hier, rebroussé chemin.En outre, une marche pacifique a été organisée, hier, par plus de 80 enseignants vacataires à Constantine à l'appel du Cnapest. En effet, très tôt dans la matinée, des enseignants se sont regroupés devant le siège du Cnapest de Sidi Mabrouk, pour converger ensuite vers le siège de la direction de l'éducation. "Ce mouvement a été organisé en signe de solidarité avec nos collègues qui se trouvent bloqués à Boudouaou, dans la wilaya d'Alger", nous a déclaré un enseignant en langue française rencontré sur les lieux. Par ailleurs, le bureau du CLA de la wilaya d'Oum El-Bouaghi a, dans un communiqué, exprimé "son entière solidarité avec la coordination nationale des enseignants contractuels dans leur mouvement de protestation juste et légitime jusqu'à satisfaction de toutes leurs revendications". Le document poursuit : "Le bureau de wilaya dénonce l'indifférence de la tutelle face à ce grand mouvement de protestation et exige de cette dernière une réponse forte et des décisions justes pour préserver la dignité de ces enseignants." En réponse à la tutelle, lit-on encore, "le bureau de wilaya appelle à une journée de protestation le 11 avril 2016".Souheila BETINA/B. NACER/ L. OUBIRA


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)