Algérie

Jijel Les journalistes honorés

Les nuages qui ont, quelque peu, brouillé la relation entre la presse et les services de la wilaya de Jijel, à la faveur d'une instruction émise par ces mêmes services, au mois de février dernier, pour organiser, a-t-on expliqué, les rapports entre les deux parties, ont été dissipés à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté d'expression; un évènement qui a été solennellement célébré dans cette wilaya. De prime abord, cette occasion a été saisie par le wali lui-même qui a tenu à marquer de sa propre touche, cette journée en conviant les journalistes à une sympathique réception qu'il a organisée en leur honneur, à l'hôtel de wilaya. Cette rencontre qui n'a pas manqué d'être un espace d'échange d'amabilité entre les deux parties, c'est-à-dire le premier responsable de la wilaya et ses invités: les représentants de la presse, a également été saisie pour évoquer la noblesse de la mission que la presse est appelée à accomplir dans un cadre responsable et professionnel. Ceci dit, les cérémonies de cette journée ont commencé par l'inauguration d'une journée «portes ouvertes» sur la radio régionale de Jijel avant que le chef de l'exécutif de wilaya ne fasse une intervention sur les fréquences mêmes de cette radio évoquant les sujets de développement qui accaparent l'attention du citoyen de cette wilaya. Tout juste après, c'est une émission consacrée à cette journée de la liberté de la presse qui a été animée par des journalistes de la presse écrite et un animateur de cette radio qui ont fait un tour d'évaluation d'une année et demie d'expérience de cette radio devenue, faut-il l'admettre, en un temps assez court, un espace d'expression incontournable dans le paysage médiatique de cette wilaya. Pour le reste, il va sans dire que la rencontre ayant réuni le wali et les journalistes et correspondants de presse, à l'hôtel de la wilaya, a été une opportunité pour le chef de l'exécutif de wilaya pour évoquer les projets de développement dont a bénéficié la wilaya de Jijel. Sans s'attarder sur les grands détails de ces projets, M. Ahmed Maabed a lancé, en guise d'un scoop à ces invités, que le conseil national des investissements a donné son aval, lors de sa réunion de mercredi dernier, pour le lancement du projet du groupe égyptien «El Ezz industries» qui s'est intéressé à investir sur le site de la zone industrielle de Bellara. Sur sa lancée, le premier responsable de la wilaya a encore indiqué qu'un investisseur algérien a fait part de son désir de réaliser, sur le même site, le projet d'un laminoir en partenariat avec une partie étrangère. Ces deux projets viennent ainsi s'ajouter à l'usine que compte réaliser, toujours à Bellara, le géant mondial de l'acier, Metal Arcelor, et pour laquelle une étude d'impact sur l'environnement a déjà été lancée. Ceci dit, le chef de l'exécutif de wilaya a encore évoqué dans sa brève allocution, les mises en demeure lancées à l'adresse de 16 investisseurs qui ont bénéficié d'assiettes foncières dans le cadre des zones d'extension touristiques (ZET) et qui n'ont pas encore démarré leurs projets. Selon le wali, ces derniers doivent, désormais, se tenir à leurs obligations de lancer ces projets ou laisser ces ZET à ceux qui seront plus aptes à relancer leurs projets touristiques. Pour les journalistes, le chef de l'exécutif de wilaya a fait part de l'inscription du projet de réalisation d'une maison de la presse, alors que pour les sportifs de cette wilaya, il est toujours question de l'inscription pour la réalisation d'une salle de sport de 3.000 places, à Jijel.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)