Algérie

Isber Bitar. Directeur de construction de la centrale

« C?est un exploit » Au mois d?août dernier déjà, M. Isber Bitar, directeur de construction du groupe canadien SNC-Lavalin chargé de la construction de la centrale, ne cachait pas sa satisfaction quant à l?avancement global du projet. "Nous sommes parvenus à assurer une avancée de 66% alors que nos prévisions étaient de 67%. Ce léger différé est beaucoup plus occasionné par les grandes intempéries du premier trimestre qui avaient concerné la ville. Nous avons comptabilisé à cet effet une perte de 42 jours ouvrables", a-t-il estimé lors d?une entrevue. Aujourd?hui, il estime que l?achèvement des essais sur la première turbine à gaz se sont montrés très concluants. Ce qui revient à dire qu?une capacité allant de 225 à 230 MW est déjà productible et peut être injectée dans le réseau de distribution national. En plus des contraintes liées aux caprices de la météo, M. Bitar évoque les dures conditions du chantier. "Je peux vous affirmer que compte tenu des expériences similaires que nous avons eu à mener, nous estimons que nous venons de réaliser ici à Skikda un véritable exploit de chantier." Et d?expliquer : "Nous étions contraints d?exercer dans des conditions de proximité très gênantes. L?assiette d?implantation de la centrale est très restreinte (500 x 300 m, ndlr) et rend très difficiles les man?uvres de chantier. A mentionner à ce sujet que sur le chantier, on employait, en plus des 120 agents de Lavalin, quelque 1500 autres travailleurs de plusieurs secteurs. En plus de cet aspect, le chantier était constamment peuplé de pas moins de quatre grues géantes (entre 300 et 650 tonnes) en éternel mouvement dans un espace assez réduit et où il fallait couler 25 000 m3 de béton, planter 1 800 pieux métalliques à 25 m de profondeur, placer l?équivalent de 35 km de tuyauterie, 120 km de câble électrique et assembler un équipement de 70 000 tonnes. La pièce la plus lourde étant la turbine à gaz (300 tonnes). »
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)