Algérie

Irak - Les chiites accusent les Américains


Vers l’affrontement ? L’arrestation d’un proche collaborateur de l’imam Moktada Sadr, allié du Premier ministre chiite Nouri al Maliki, n’est pas passée inaperçue puisque le mouvement politique de l’intéressé est monté au créneau pour accuser les Américains de vouloir l’affrontement. Abdoul-Hadi al Darradji a été arrêté par les troupes américaines et irakiennes qui étaient en opération à Sadr City, dans la nuit d’avant-hier à hier. Cette «incursion» dans le quartier considéré comme bastion de l’Armée du Mehdi a été ainsi mal digérée, considérée par les Sadristes comme une provocation alors que, pour les «alliés», l’objectif est de mettre de l’ordre dans le pays et de tenter de «mettre fin aux violences intercommunautaires». Pourtant, le maire de Sadr City a soutenu qu’aucun groupe armé n’est installé dans le quartier ciblé, à l’exception «des soldats gouvernementaux», soulignant dans un communiqué qu’ils sont pour «un plan de sécurité» dans la région. De son côté, probablement pour calmer les esprits, un membre du mouvement sadriste a répercuté la promesse des autorités irakiennes de le libérer incessamment, non sans en émettre quelques «doutes». Le porte-parole du gouvernement, lui, a déclaré que la libération de l’intéressé n’est pas du ressort du gouvernement irakien, mais bel et bien de celui des Américains qui «enquêtent sur lui». La même source a aussi soutenu que l’opération avait reçu l’aval de Maliki, ce qui n’est pas sans ajouter de l’huile sur le feu. Preuve en est la lecture faite de l’opération, comprise comme «une volonté des Américains de viser le mouvement de Sadr, soutenu dans une certaine mesure par l’Iran, pour les pousser à la confrontation». Il est pourtant l’allié de Maliki que les dirigeants de la minorité sunnite d’Irak -et aujourd’hui Washington- accuse de n’avoir pas voulu désarmer l’Armée du Mehdi A noter enfin que les violences se sont poursuivies hier à Baghdad, faisant cinq morts dans le nord de la ville, plus précisément au quartier de Souleigh visé par des tirs de mortiers. Il y a eu aussi la mort de trois soldats américains. D. Hocine
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)