Algérie

Intempéries Des routes bloquées, des inondations et des familles évacuées

La majorité des 201 interventions opérées par les éléments de la Protection civile dans la journée de dimanche et jusqu'à lundi matin à 7 heures dans la capitale sont liées aux fortes intempéries, selon le lieutenant Bernaoui de la DGPC. Entre opérations de sauvetage et de secours des citoyens cernés par les eaux pluviales ou pour effectuer des opérations de pompage d'eau, les interventions ont continué tard dans la journée d'hier. Outre les 2 morts survenus à Alger, dont un jeune de 15 ans décédé suite à l'effondrement d'un mur de soutènement, et d'une femme âgée de 27 ans ayant perdu la vie dans l'écroulement d'une bâtisse précaire à Sidi El-Kébir, les éléments de la Protection civile ont évacué 5 blessés vers des structures de santé (un à Bouzaréah, 2 à Bologhine et 2 à Maqaria, ex-Leveilley, suite à l'effondrement de baraques illicites. Les interventions des pompiers se sont même déroulées en pleine mer, et précisément à Club des Pins, où deux personnes ont été sauvées sur leur hors-bord. Trois personnes ont été également sauvées dimanche à bord de leur véhicule à Mohammedia (est d'Alger). Jusqu'à hier matin encore, la route liant Raïs Hamidou à Baïnem (ouest d'Alger) était coupée à la circulation à cause de l'inondation de la chaussée. Selon la même source, jusqu'à hier matin aussi, le centre-ville de Zéralda était complètement inondé suite au débordement d'un oued. Le pont de l'oued Béni-Messous, reliant Aïn-Bénian et Staouéli (20 km à l'ouest d'Alger), effondré dimanche, demeurait lundi fermé à la circulation, indique le commandement de la Gendarmerie nationale dans un communiqué. La même source précise que la circulation a été déviée par l'ancien pont mitoyen. A Tipaza, les infiltrations d'eaux pluviales à l'intérieur de 40 habitations ont nécessité l'intervention des éléments de la Protection civile. La chaussée de la route reliant Tipaza à Blida, à la sortie est de Sidi Rached, demeure inondée. Même situation à Bouharoun, Koléa, Fouka et Cherchell. A Khemisti, toujours dans la wilaya de Tipaza, deux enfants emportés par les eaux de l'oued ont pu être sauvés dimanche et transférés pour soins. Le même jour, à Sidi Rached (près de Hadjout), une femme a été blessée suite à l'effondrement d'un mur. A Chlef, les services de la Protection civile ont effectué plusieurs interventions au cours des dernières 24 heures à travers la wilaya, suite aux intempéries enregistrées dans la région. Ceci au niveau de la partie nord de la wilaya où de fortes pluies ont été enregistrées. Selon les services de la Protection civile, six familles ont été secourues à Talassa, au nord-ouest de Chlef, suite à l'inondation de leurs habitations. A Ténès, la panique a gagné les habitants de la cité des «Frères Robaïne» après les débordements de l'oued Tiffilès, a indiqué la même source, qui signale que des équipes de la Protection civile ont été dépêchées sur les lieux afin de porter secours à la population. Pour ce qui est de l'état des routes, l'on signale que la circulation a été interrompue pendant plusieurs heures sur le tronçon de la RN 11 reliant Béni-Haoua à Oued Goussine suite à des éboulements. Selon un bulletin météorologique spécial du Centre national de prévision diffusé dimanche, des pluies localement assez marquées, accompagnées parfois de chutes de grêle, continueront de toucher les régions côtières et proches côtières du centre et de l'ouest du pays durant les prochaines 24 heures.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)